Publicité

28 décembre 2021 - 07:00

Revue de l'année

Revoyez notre actualité du mois de mai

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Outre la pandémie et toute l’actualité lui étant reliée, le mois de mai 2021 a été l’occasion de mettre de l’avant des réussites et bons coups des organisations de la région. Replongez-vous quelques instants dans l’actualité de ce cinquième mois de l’année en cours.

 

L'UCMU agrandit sa flotte de véhicules

Le mois de mai commençait bien pour l’Unité communautaire de mesures d’urgences (UCMU) qui soutien les pompiers et sinistrés lors d’interventions dans la région. L’organisme annonçait avoir fait l’acquisition d’un nouveau véhicule afin d’épauler les intervenants et les victimes d’incendie ou de tout autre sinistre sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges. 

L’organisme, qui intervient dans les premières heures d’un incendie ou autres tragédies du genre, souhaite augmenter sa présence dans la région. Ses véhicules   donnent de la nourriture, de l’eau, des vêtements aux sinistrés tout en épaulant le travail des premiers répondants en leur fournissant un espace de repos. 

L’achat de la nouvelle unité sera payé grâce à une entente échelonnée dans le temps avec la Ville de Mercier, qui se verra demander une plus petite part de cotisation annuelle. 

 

Ali Excavation dit adieu à Normand Loiselle après 50 ans de service

Au cours de ce même mois, toute l'équipe de ALI Excavation, une entreprise située à Salaberry-de-Valleyfield depuis de nombreuses années, a dû dire adieu à l'un siens. C'est que Normand Loiselle, cadet de la famille des trois frères Loiselle et actionnaire de la 2e génération de l'entreprise, a annoncé son départ à la retraite après plus de 50 ans au service de l'entreprise familiale. 

Dans sa vie active, le plus jeune des frères Loiselle a su épauler ses frères Serge et Gaétan, respectivement décédés en 2004 et 2011, dans les projets d’ALI Excavation en tant d’abord qu’opérateur de pelle mécanique, que de contremaître du secteur pavage après coup, pour compléter son itinéraire professionnel dans le département de mécanique et de soudure dans lequel il a œuvré en fin de carrière, pendant 7 ans.

Normand Loiselle fut actionnaire et membre de la direction de ALI Excavation jusqu’en 2013. 

 

Le 47 Nicholson est officiellement vendu à un duo d'entrepreneurs

La nouvelle a été confirmée à l’aube de l’été: l'ancien poste de police et ancienne caserne incendie situés au 47 rue Nicholson, à Salaberry-de-Valleyfield, a trouvé preneur. La Ville  a confirmé son acquisition pour la somme de 380 000$ par le duo d'entrepreneurs formé de Jean-Christophe Paquin et Jean-Paul Belmont. 

Le duo d’entrepreneurs œuvre dans le domaine de la construction pour l’un et la restauration pour l’autre. M. Paquin est actuellement en préparation de construction d’immeubles à logement (400 portes) à Salaberry-de-Valleyfield et Montréal. Quant à M. Belmont, il est propriétaire d’une bannière de restaurants à Montréal en pleine croissance.

Notons que L’utilisation antérieure et l’état du bâtiment impliquent des investissements considérables afin de mettre aux normes le bâtiment et l’aménager, tout en respectant son architecture, dans ce secteur soumis à un PIIA (Plan d’implantation et d’intégration architectural). Entre 1.25 M$ et 2 MS seront nécessaires selon les estimations des promoteurs. La toiture du bâtiment a fraîchement été refaite aux frais de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. 

 

Le CISSSMO lance un écosystème de soins pour les personnes atteintes de la COVID longue

 

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest confirmait qu’il serait, très prochainement, au coeur d’une initiative provinciale. Au cours des prochaines semaines, le CISSSMO ouvrira la toute première offre de service en réadaptation au Québec qui vise à traiter les patients atteints de symptômes persistants de la COVID-19.

Cette problématique de santé, aussi appelé COVID longue, touche entre 20% et 30% des personnes atteintes par cette maladie. Celles-ci présentent au moins un symptôme de la maladie pendant au-delà de quatre semaines après avoir contracté le virus alors qu’environ 10% composent avec au moins un symptôme persistant de la maladie pendant plus de 12 semaines, soit trois mois. C’est pour venir en aide à ces personnes que le CISSSMO met sur pied cette initiative, en collaboration avec le Centre de recherche sur la réadaptation axée sur le patient de l’Université de Sherbrooke.

Pour prendre en charge les patients du territoire de la Montérégie-Ouest qui souffrent de cette maladie, le CISSSMO se dote d’une équipe multidisciplinaire.

 

Google va implanter son premier centre de données à Beauharnois

Un peu avant la mi-mai, le géant Google confirmait son implantation à Beauharnois, sur un terrain appartenant actuellement à Hydro-Québec. La deuxième plus grande municipalité de la MRC de Beauharnois-Salaberry accueillera, au terme de ce projet d'implantation, le premier centre de données de l'entreprise au Canada qui nécessitera des investissements de 735 M$. 

Les emplois qui seront crées pendant la construction varieront entre 300 et 500. Une fois que le centre de données sera en opération, une trentaine d'emplois spécialisés et bien rémunérés seront créés. À l'échelle nationale, il s'agira du premier centre de données qui sera la propriété de Google

 

À lire aussi:

Fonds culturel 2021: 57 500$ pour soutenir les initiatives culturelles d'ici

Le CISSSMO met la main sur un prix Stars du Réseau pour son projet Vigilance

Gottweist, un band de Salaberry-de-Valleyfield, lance son nouvel album

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.