Publicité

29 avril 2020 - 08:00 | Mis à jour : 09:58

PANDÉMIE- COVID-19

Service de télévision gratuit pour les patients des hôpitaux de la région

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En cette période de pandémie, les sources de divertissement sont peu nombreuses pour les gens hospitalisés. Afin de soutenir les patients de la région et de contribuer à leur processus de guérison, deux organismes de la région s’associent au CISSSMO pour offrir gracieusement la télévision dans les deux centres hospitaliers de la région. 

À lire aussi: 

Deux cas de plus à Salaberry-de-Valleyfield

Les Fondations de l’Hôpital du Suroît et Anna-Laberge collaborent avec l’instance régionale de santé qu’est le CISSSMO pour divertir les patients hospitalisés dans ces établissements de santé, situés à Salaberry-de-Valleyfield et Châteauguay

Pour les trente prochains jours, les tous les téléviseurs présents dans ses centres hospitaliers seront débrouillés gratuitement. « L’ennui généré par les mesures de confinement peut générer un stress chez les patients hospitalisés de la région. Avec cette action, nous espérons soulager un peu les patients et égayer leur journée. Nous sommes particulièrement fiers de collaborer à une initiative qui unit notre Fondation, la Fondation Anna-Laberge et le CISSS de la Montérégie-Ouest. C’est une belle preuve qu’ensemble, nous pouvons aider un plus grand nombre de gens. », précise Michèle Cyr-Lemieux, directrice générale de la Fondation de l’Hôpital du Suroît. 

Normalement, les frais de location de téléviseurs oscillent entre 11 et 13$ par jour à l’Hôpital du Suroît et l’Hôpital Anna-Laberge. Grâce à une approche adaptée à la période de crise, le fournisseur du service de télévision Hôpitel a consenti à une réduction importante des frais journaliers liés à la location des téléviseurs. Cette réduction de la facture et le partenariat avec le CISSS de la Montérégie-Ouest a permis aux Fondations Anna-Laberge et de l’Hôpital du Suroît d’assumer une partie des coûts. 

« Le rôle de la Fondation Anna-Laberge est d’être présent quand le patient a besoin de nous et de soutenir les équipes soignantes. Nous pensons qu’en rendant possible le débrouillage des téléviseurs, nous accomplissons notre mission de bienveillance en plus d’être concrètement utile durant la pandémie de COVID-19 » , ajoute Annick Charest, directrice générale de la Fondation Anna-Laberge

Avec plus de 375 téléviseurs disponibles à l’Hôpital du Suroît et à l’Hôpital Anna-Laberge, ce mode de divertissement est maintenant accessible à l’ensemble des patients étant hospitalisés dans ces établissements. Une réévaluation du service sera effectuée à échéance. 

« Merci aux Fondations de l’Hôpital du Suroît et Anna-Laberge pour votre générosité envers nos patients! Ce don aura définitivement un impact positif direct sur leur séjour dans nos hôpitaux en cette période de confinement. En ces temps exceptionnels, nos fondations ont mis sur pieds plusieurs initiatives pour soutenir le réseau de la santé. Nous sommes choyés d’avoir des partenaires aussi impliqués » , affirme Yves Masse, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.