Publicité

29 avril 2020 - 10:45

PANDÉMIE- COVID-19

Le Parlement virtuel: une première dans l'histoire de la Chambre des communes

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le mardi 28 avril était une journée historique pour le parlement du Canada. C'est à cette date que s'est réunie la Chambre des communes pour la toute première fois de l’histoire de manière virtuelle. « Le Parlement virtuel est devenu une réalité! » se réjouit Claude DeBellefeuille, députée de Salaberry-Suroît.

À lire aussi: 

Deux cas de plus à Salaberry-de-Valleyfield

Rappelons que pour respecter les meilleures pratiques en termes de distanciation sociale, le Parlement canadien a ajourné ses travaux le 13 mars dernier. Des séances sur place, à effectif réduits, sont prévues tous les mercredis. Madame DeBellefeuille, à titre de whip en chef du Bloc Québécois, était d’ailleurs présente lundi dernier à la Chambre des communes afin de convenir des modalités du Parlement 2.0.

Le Bloc Québécois avait demandé rapidement que ces séances virtuelles se tiennent 2 fois par semaine afin que les parlementaires aient l’occasion d’influencer les décisions gouvernementales. « Des mesures incroyables ont été mises de l’avant pour répondre à l’ampleur inédite de la pandémie. Dans nos comtés, nos partenaires nous rapportent des problèmes légitimes. Il me semble donc important que les députés puissent s’exprimer et le Parlement virtuel permet de le faire » conclut madame DeBellefeuille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.