X
Rechercher
Publicité

CAA-Québec

CAA-Québec lance sa campagne « Les pires routes du Québec »

durée 14h00
26 avril 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Les routes du Québec sont bien connues pour devenir au printemps de vrais champs de mines au plus grand malheur des usagers de la route. C’est pourquoi CAA-Québec est curieux de connaître les pires routes selon les Québécois. 

Selon une étude de l’Association canadienne des automobilistes (CAA), en moyenne au Canada, le mauvais état des routes entraîne pour les conducteurs un coût additionnel de 126 $ par véhicule, soit 1250 $ sur 10 ans. Par contre, le Québec demeure la province où le coût est le plus élevé. L’On parle de 258 $ par véhicule.

Ainsi jusqu’au 26 mai, CAA-Québec récolte sur son site Internet les votes des Québécois sur les pires routes et publiera son top 10 par la suite.

« La campagne Les pires routes est une opportunité en or pour la population de réitérer l’importance qu’elle accorde au réseau routier, épine dorsale de notre société, et d’exprimer sa préoccupation par rapport au mauvais état de nos routes québécoises, explique Sophie Gagnon, vice-présidente, Affaires publiques et sécurité routière. Chaque année, CAA-Québec investit temps et efforts afin de rejoindre la population et sensibiliser les différents paliers gouvernementaux. »

Qu’est-ce qu’une « pire route » ?

Pour bien des gens, « pire route » rime inévitablement avec « nids-de-poule », puisqu’ils sont outrageusement visibles. Cependant, d’autres désagréments visibles peuvent témoigner de l’état de dégradation d’une route, comme les ornières, crevasses, affaissements, fissures, effritements, marquages déficients, éclairages inadéquats ou inexistants et aménagements douteux qui peuvent représenter un danger potentiel aux usagers.

La région de Beauharnois-Salaberry n’échappe pas à ce fléau et cela fait bien des années que certains chemins sont connus et dénoncés par les citoyens pour que des travaux plus durables soient faits. 

Pour vous, quelle est la « pire route » de la région ? 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Bilan routier du Québec: un portrait généralement meilleur en 2021

Le bilan routier de l’an dernier au Québec révèle un déclin de 18 % du nombre de personnes accidentées comparativement à la moyenne des cinq années précédentes, de 2016 à 2020. La compilation dévoilée mardi par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) signale toutefois 347 morts sur les routes en 2021, une hausse de 0,7 % par rapport ...

Plus de 300 unités résidentielles verront le jour sur le site de l'ancien K-Mart

C’est maintenant officiel : le site de l’ancien K-Mart de Salaberry-de-Valleyfield, situé entre les boulevards Monseigneur-Langlois et Hébert, reprendra vie après plusieurs années d’inactivité. Un important projet résidentiel devrait, selon les plans déposés auprès de la municipalité, y voir le jour très prochainement.  Selon le promoteur du ...

Lignage et marquage des rues en cours à Salaberry-de-Valleyfield

Dès maintenant et jusqu'en septembre, les rues de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield se referont une beauté. Des travaux de lignages et de marquages sont en cours sur le territoire municipal et se tiennent durant la journée.  Nouveauté cette année: la Ville a a fait le choix d'opter pour une peinture plus épaisse (de 230 à 400 microns). ...