Publicité

16 décembre 2020 - 16:45

Pierre-Paul Messier a été en poste pendant 21 ans

Une rue nommée en l'honneur d'un ancien conseiller de Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Un des anciens conseiller municipal de Salaberry-de-Valleyfield figure désormais dans l'histoire routière de la municipalité. En poste pendant 21 ans, Pierre-Paul Messier a été honoré par le conseil actuel qui a accepté de nommer une rue en son nom. 

Une partie de la rue Jacques-Cartier, au sud-ouest, entre le boulevard Gérard-Cadieux et le croissant Jacques-Cartier, sera ainsi renommée en son honneur. Les élus ont tous été unanimes quant à la nomination de cette rue du quartier Jules-Léger en l’honneur de cette figure importante de la politique municipale campivallensienne. 

« Pierre-Paul Messier avait à cœur la croissance de la ville, mentionne le maire, monsieur Miguel Lemieux. Il était reconnu comme un homme souriant et distingué. La qualité de vie des résidents de son quartier était sa priorité. »

Conseiller municipal pendant plus de 21 ans à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Pierre-Paul Messier est décédé en 2015, à l’âge de 75 ans. Ayant œuvré plus de deux décennies en politique municipale, il est l’un des élus ayant cumulé le plus d’expérience au sein de l’organisation municipale campivallensienne.

Il a été élu pour la première fois en 1992, lors d’élections partielles, au poste de conseiller municipal du district Lionel-Groulx, maintenant nommé le quartier Jules-Léger depuis 2002. Au total, M. Messier aura effectué six mandats. Avant d’agir à titre de conseiller municipal, Pierre-Paul Messier a œuvré durant de nombreuses d’années dans le milieu de l’enseignement, notamment à l’école Arthur-Pigeon de Huntingdon.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.