Publicité

21 août 2020 - 11:00

Il est revenu sur la problématique du boulevard Monseigneur-Langlois

Le ministre des Transports a visité le comté ce jeudi

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le gouvernement du Québec et plus précisément le Ministère des Transports analysent présentement plusieurs scénarios afin de résoudre la présence accrue des poids lourds sur le boulevard Monseigneur-Langlois, à Salaberry-de-Valleyfield. L’une des solutions envisagées est de limiter la circulation lourde un certain nombre d’heures. 

C’est ce qui émane d’une rencontre tenue entre le député de Beauharnois, Claude Reid et son collègue ministre des Transports, François Bonardel qui était de passage dans le comté, le jeudi 20 août. 

Rencontre privée et visite du Port de Valleyfield 

«  Il a entrepris une tournée des régions de la province afin de rencontrer les députés et maires des différents comtés pour prendre leurs pouls en matière de transport. Comme j’occupe les fonctions d’adjoint parlementaire de M. Bonardel, je suis dans les premiers élus à recevoir sa visite. La rencontre s’est tenue en deux étapes: une rencontre privée et une visite du Port de Valleyfield », résume le représentant de la région à l’Assemblée nationale. 

Rappelons que l’an passé, une annonce majeure a été faite au Port de Valleyfield, à laquelle le gouvernement participe financièrement, et M. Bonardel souhaitait visiter les installations en personne. « Ce sont des installations importantes pour la région et pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Sur place, en plus de visiter les lieux, nous avons discuté d’un projet de cabotage (transport court par bateau) sur lequel je travaille aussi. M. Bonardel a été étonné de voir l’ampleur de cette installation et par le fait qu’elle appartient à la municipalité », ajoute M. Reid. 

Par la suite, le duo s’est ensuite rendu au Collège de Valleyfield, où tous les maires et mairesses du comté les attendaient. Là-bas, à tour de rôle, ils ont abordé leurs relations avec le MTQ et ont discuté des solutions à mettre en place pour chaque problématique. La rencontre s’est échelonnée sur 60 minutes environ. 

« Tout le monde a apprécié de pouvoir échanger avec le ministre. C’est rare qu’on puisse parler directement, sans intermédiaire, à la personne qui occupe ce poste. Évidemment, nous avons discuté de la problématique du transport lourd sur le boulevard Monseigneur-Langlois », poursuit M. Reid. 

Scénarios encore à l’étude

Les différents scénarios pour diminuer la circulation de poids lourds sur cette artère routière sont toujours en analyse. « Il y a beaucoup de camions qui y circulent pour se rendre dans une entreprise locale. Par exemple, chez CEZinc ou encore au Port de Valleyfield. À court terme, la solution retenue est d’installer un feu de circulation, temporaire, aux intersections du boulevard Monseigneur-Langlois et du  Bord de l’eau, dans l’attente d’une alternative permanente. Selon nos informations, près de 33 000 véhicules circulent sur le pont chaque jour », affirme-t-il. 

En moyenne, entre 3500 et 4000 camions empruntent cette route par jour. De ce nombre, plusieurs effectuent des transports locaux. M. Reid précise que le gouvernement veut implanter rapidement le feu de circulation temporaire, sans toutefois élaborer sur un échéancier concret. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.