Publicité

16 juillet 2020 - 14:00

Projet de 1,5M$

Feux de circulation en fonction sur le chemin de la Beauce, à Beauharnois

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les feux de circulation installés à l’intersection du Chemin de la Beauce et du boulevard Cadieux, à Beauharnois, sont maintenant en fonction. Leur mise en service met un point final a une saga longue, laborieuse et fastidieuse indique le maire de la localité, Bruno Tremblay. 

Pour les non-initiés, la réfection de cette intersection achalandée émane du fait qu’à l’heure de pointe du retour à la maison, le trafic s’accumulait dans la bretelle de l’autoroute 30 de Beauharnois en provenance de Châteauguay. Le temps d’attente pour rejoindre le viaduc du chemin de la Beauce pouvait facilement être de 20 minutes. L’aménagement de feux d’intersection à l’angle du Chemin de la Beauce et du boulevard Cadieux s’avérait la meilleure option selon le conseil municipal. 

« La COVID a retardé la mise en opération des feux de circulation, je le concède, mais ils auraient dû l’être avant selon l’échéancier prévu. Il y a plusieurs raisons qui ont retardé leur installation et la finalisation de ce projet. Ça n’a pas été simple », précise d’entrée de jeu le premier magistrat lorsque questionné sur le sujet. 

Les plus perspicaces demanderont sans doute pourquoi les feux de circulation ne sont pas positionnés sur le viaduc du Chemin de la Beauce. « C’est un mystère. Lors de l’ouverture de l’autoroute 30, le MTQ ne voulait pas d’arrêts sur cette rue. Après plusieurs accidents, il a accepté d’en installer. Mais encore à ce jour, je ne sais pas pourquoi les lumières n’y sont pas!. » 

Pas de contribution du MTQ 

Concrètement, les travaux ont débuté en décembre dernier et se sont échelonnés jusqu’à cette semaine. « Le conseil municipal a décidé de remplacer les infrastructures de ce secteur afin de ne pas devoir le faire dans quelques années. Il aurait fallu le faire à moyen ou long terme et nous nous sommes dit qu’il valait mieux faire d’une pierre deux coups. Rappelons que le Chemin de la Beauce est une route provinciale, mais malgré cela, le MTQ n’a pas contribué financièrement au projet », ajoute le maire. 

La facture totale absorbée par la Ville de Beauharnois pour ce chantier est de 1,5 M$. « Malgré le fait qu’il ne payait pas, le MTQ nous a demandé de respecter plusieurs contraintes qui ont haussé le prix des travaux. Selon une étude réalisée par eux, une réfection de l’envergure actuelle aurait dû être planifiée  en 2030 et non pas tout de suite. Pour eux, les arrêts qui étaient en place avant les feux de circulation n’étaient pas une solution acceptable. Pourtant, très peu d’accidents de sont produits sur place depuis leur mise en place. Devant cette impasse, et avec la problématique de trafic que nous vivrions à la sortie 26, nous n’avions pas le choix de faire quelque chose. » 

Depuis ce mardi à 15h, les feux de circulation sont en fonction à cette intersection. La bonne c’est que si aucun problème de canalisation ne se présente, la durée de vie des infrastructures du secteur a une durée de vie de 75 ans. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.