Publicité
7 mars 2020 - 06:00

Installation prévue cet automne

Bientôt un feu de circulation temporaire sur le boulevard du Bord-de-l’Eau à Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans la foulée du rejet du règlement 360 à l’automne dernier concernant le parc Arthur-Miron à Salaberry-de-Valleyfield, le Ministère des Transports a dévoilé ses cartes dans ce dossier plus tôt cette semaine. En attente d’une solution permanente, un feu de circulation temporaire sera installé à l’intersection du Havre et Bord-de-l’Eau, près du pont Monseigneur-Langlois.

L’information est sortie de la bouche de Alain Marc Dubé, directeur général du MTQ en Montérégie lors de l’annonce des investissements routiers 2020-2022 tenue plus tôt cette semaine au bureau du député de Beauharnois, Claude Reid.

« Le feu de circulation devrait être installé cet automne, mais il ne s’agit que d’une solution temporaire, je tiens à le rappeler. L’objectif dans le dossier est de mettre en place une solution qui plaît à tous les acteurs impliqués dans le dossier et aux citoyens du secteur. Notre objectif est de ramener un feu de circulation permanent sur la rue Paul-Châtel, mais une solution doit être retravaillée dans ce dossier », précisait-il en entrevue avec Néomédia Valleyfield.

À la suite du rejet du projet visant à doter le parc industriel Arthur-Miron d’infrastructures, le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux précisait que l’administration municipale était en mode solution à l’automne dernier. « C’est triste pour ce secteur qui aurait pu avoir un bien meilleur potentiel, mais la démocratie a parlé. Nous devons donc concentrer nos efforts uniquement sur la question de l’accès. Ainsi, même s’il est désormais clair que plusieurs sections du parc ne pourront jamais être développées à leur plein potentiel, le plus important demeure de nous assurer qu’il sera encore possible d’y entrer et d’en sortir le plus facilement possible et surtout, de façon sécuritaire », mentionnait-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.