Publicité
28 août 2019 - 08:00

Campagne de prévention et de sensibilisation

Salaberry-de-Valleyfield s'attaque à la vitesse dans les rues

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

En cette semaine de rentrée scolaire, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a décidé de s’attaquer à une problématique qui représente 80 % des plaintes adressées à l’administration municipale: la vitesse. Au cours des prochaines semaines, 16 panneaux de sensibilisation et de prévention seront installés sur tout le territoire municipal.

« Des données recueillies par le comité de circulation de la Ville nous démontrent que 87% des conducteurs roulent à 50 km/h ou moins dans nos rues. C’est donc dire qu’une forte majorité d’automobilistes respectent ainsi déjà la règlementation, en plus d’adapter leur vitesse de conduite. La question de la vitesse sur notre territoire doit donc être nuancée », précise le maire, Miguel Lemieux. 

Le premier magistrat est clair: la volonté municipale est de rallier le 13 % de conducteurs récalcitrants à la cause. Pour ce faire, différents moyens ont été mis en place au cours des derniers mois afin d’entraîner les automobilistes à adopter des habitudes de conduite en fonction du lieu où ils se trouvent.

Assurer la qualité de vie des citoyens, des piétons et des cyclistes

Parmi ces initiatives qui visent à assurer la qualité de vie des citoyens, piétons et cyclistes, on retrouve:

-l’implantation d’affiches positionnées stratégiquement, incitant les conducteurs à respecter les limites et à adapter leur vitesse;

- l’implantation d’afficheurs dynamiques de vitesse supplémentaires;

- l’augmentation de la visibilité de traverses piétonnières;

- l’envoi de lettres de voisinage, pour inviter les personnes d’un même quartier à circuler adéquatement;

- la construction d’avancées de trottoir servant à modérer la circulation et facilitant la mobilité active.

« Ces solutions spécifiques ont été réfléchies pour répondre à des besoins précis. Un travail de concertation avec le comité de circulation de la Ville a permis de déterminer les meilleures actions à prendre, et ce, pour chaque problématique », remarque Martin Brossoit, ingénieur de projet au Service de l’ingénierie et membre du comité de circulation à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Force est de constater que les actions entreprises par la Ville portent fruit : le nombre d’accidents diminue graduellement chaque année, depuis 7 ans. Le travail doit tout de même se poursuivre, afin de maintenir cet élan.

Viser juste

Au cours des prochaines semaines s’ajouteront seize panneaux de grande dimension, offrant différentes déclinaisons visuelles. Ceux-ci seront installés aux quatre coins de la ville, à des endroits spécifiquement choisis pour leur volume de trafic. En consultant l’ensemble des données fournies par le comité de circulation, et en ayant pris le pouls des conseillers municipaux, un travail de communication s’est amorcé pour la conception visuelle de ces panneaux.

« Nous avons voulu mettre en valeur les bons comportements, plutôt que de jouer sur un message moralisateur. Les nouveaux panneaux qui apparaîtront peu à peu dans la ville félicitent le 87 % des conducteurs qui roulent 50 km/h et moins en adaptant leur vitesse, tout en invitant les autres à viser juste, et ainsi faire partie du groupe », explique Valérie St-Onge, agente aux communications à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Des lettres de voisinage serviront d’outil supplémentaire de communication. Ces lettres seront envoyées dans certains quartiers résidentiels de la Ville, dits de destination, où très peu d’automobiles de passage circulent. Les riverains sont invités, eux aussi, à adapter leur vitesse, pour veiller à la quiétude de leur milieu de vie.

En entrevue vidéo avec Néomédia Valleyfield, Martin Brossoit nous précise le cheminement d'une requête dès son dépôt au comité de circulation. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.