Publicité
5 août 2019 - 11:00

Depuis le 1er août

Cannabis: de nouvelles mesures visant la consommation de drogue sont entrées en vigueur

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis le 1er août, certaines mesures visant la consommation de drogue sont entrées en vigueur. Il est notamment interdit pour le conducteur et ses passagers de consommer du cannabis ou toutes autres drogues à bord d’un véhicule routier, d’un véhicule hors route, d’un vélo et même d’un traineau ou d’une remorque tirée par un véhicule ou un vélo.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) précise, via son site Internet, précise que la prise de médicaments, tant qu’elle ne nuit pas au conducteur dans l’accomplissement de sa tâche.

Pour le passager, la consommation est permise si celle-ci est prescrite à des fins thérapeutiques exclusivement, tant que: le produit n, n’est pas fumé (joint, pipe, cigarette électronique) ou que celui-ci n’a pas la garde ou le contrôle d’un véhicule.

Rien n’oblige le passager à avoir sa prescription en main pour consommer du cannabis thérapeutique à bord d’un véhicule. Toutefois, un agent de la paix pourrait lui remettre un constat d’infraction s’il n’est pas en mesure de démontrer que celui-ci a été prescrit par un professionnel de la santé.

Pour en savoir plus, consultez la section Comportements – Drogues et médicaments – Mythes et réalités.

Ces interdictions et ces exceptions sont complémentaires aux mesures du Code de la sécurité routière, comme la suspension du permis et la saisie du véhicule, qui visent à dissuader de conduire avec des facultés affaiblies, que ce soit par la drogue ou par l’alcool.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.