Publicité

26 juin 2019 - 08:00

Résolution soutenue par la Chambre de commerce

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield vise une circulation locale seulement sur Monseigneur-Langlois

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Retenant l'attention depuis déjà plusieurs années, les élus municipaux de Salaberry-de-Valleyfield ont pris action dans le dossier du boulevard Monseigneur-Langlois. Lors de la plus récente assemblée régulière du 18 juin dernier, le conseil municipal a adopté une résolution à l’unanimité afin que la circulation sur cette artère routière principale soit réservée à la circulation locale. 

Cette demande est effectivement souhaitée et appuyée par la Chambre de commerce de Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent. La mission principale de cette entité est de représenter en autres, les commerces de la région dont ceux directement touchés par le capharnaüm du boulevard Mgr-Langlois. Donc, il est tout à fait logique que la CCIBVHSL voit, tout comme la ville, ce dossier comme étant prioritaire pour ses membres.

Comme le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux explique, “Ce passage ne doit pas devenir une voie de contournement pour éviter le péage”. M. Lemieux assure qu’il travaillera ce dossier en collaboration avec M. Le Député Claude Reid.  Donc dans cette optique, la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent est très enchantée des développements sur ce dossier et assure sa collaboration avec la Ville de Salaberry-de-Valleyfield dans la poursuite de cet important dossier.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.