Publicité
11 avril 2019 - 09:00

71 autorisations durant la nuit à Salaberry-de-Valleyfield

Bilan positif pour le projet-pilote de stationnement hivernal

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L'automne dernier, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield annonçait la mise en place d'un projet-pilote en lien avec le stationnement de nuit durant la période hivernale. Alors que le printemps est installé sur la région, la municipalité dresse un bilan positif de cette initiative, malgré un hiver difficile et des opérations de déglaçage exceptionnelles. 

Au total, 71 autorisations de stationnement durant la nuit dans les rues ont été émises au cours de la saison sur les 121 jours que couvrent la période d'interdiction hivernale. Dans 60 % des cas, les citoyens ont pu stationner leur véhicule dans la rue la nuit sur le territoire municipal entre décembre et avril. Notons qu'en vertu de cette nouveauté, le stationnement de nuit était permis lorsqu’aucune opération de déneigement n’était en cours.

Outil de communication aussi dévoilé 

Afin de communiquer « autorisations » et « interdictions », la Ville a également lancé en octobre dernier différentes plateformes d’information, dont un nouveau service automatisé de messagerie texte, VIT, Valleyfield info texto, auquel plus de 1 700 citoyens se sont déjà abonnés, ainsi que la ligne téléphonique Info Neige : 450 373 NUIT (6848) où un message était enregistré quotidiennement, même les fins de semaine.

« La Ville multiplie les initiatives et développe ses services aux citoyens afin d’améliorer, une action à la fois, quotidien et qualité de vie. Permettre le stationnement de nuit en dehors des périodes de déneigement est une réussite sur toute la ligne; les commentaires sont très positifs et le service est apprécié des usagers comme de leurs invités » a souligné le maire Miguel Lemieux qui verra à rendre l’expérience permanente.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.