Publicité

15 janvier 2022 - 12:00

Bilan régional

Les stations de ski gardent la tête hors de l’eau malgré la pandémie

La pandémie de COVID-19 a forcé les exploitants de stations de ski à s’adapter constamment à l’évolution des mesures sanitaires.

Les résultats financiers 2020-2021 dévoilés dans le cadre du dépôt de l’Étude économique et financière des stations de ski du Québec sont sans équivoque : les effets de la pandémie ont grandement impacté le chiffre d’affaires total de l’industrie du ski (- 22,5 %).

La vente de billets et d’abonnements saisonniers a également subi les contrecoups de la COVID-19, un résultat directement lié à la gestion des capacités d’accueil restreinte à 50 % partout en province. Le ski est toutefois demeuré des plus populaires, comme en font état les données d’achalandage de cette étude. « Nous avons certes constaté une hausse des jours-ski, par contre tous les autres indicateurs financiers sont en baisse. C’est la première étude d’un secteur touristique à faire état des effets de la pandémie sur le tourisme hivernal au Québec » mentionne Michel Archambault, le directeur de cette étude et professeur émérite en tourisme à l’ESG UQAM.

Les revenus autres que la billetterie, soit la location d’équipement, la restauration et l’école de ski sont en très forte baisse (- 52 %). La fermeture complète et partielle des écoles de glisse (- 14 M$) durant la saison, ainsi que les fermetures partielles de la restauration et des chalets ont inévitablement fait chuter les revenus reliés à l’exploitation de ces services. 

La saison 2020-2021 s’est donc conclue avec des résultats supérieurs aux attentes, considérant que sans ces programmes gouvernementaux, bien des stations auraient dû signaler un déficit important. La diminution des revenus a également ralenti le déploiement de nouveaux projets d’infrastructures.

Avant la pandémie, l’industrie était sur une lancée d’investissements comme le démontre le bilan des saisons 2018-2019 et 2019-2020 avec respectivement 78 millions de dollars et 55,7 millions de dollars en investissements. Les dollars investis en améliorations la saison dernière ont chuté à 22 millions de dollars.

Heureusement, celles-ci peuvent compter sur une clientèle qui n’a pas perdu la passion, comme en fait foi le nombre de jours-ski pour la saison 2020-2021 : 6,1 millions de visites, en hausse de 4,5 %, confirmant ainsi la popularité des activités de plein air au Québec et plus précisément l’intérêt pour le ski alpin et la planche à neige.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.