Publicité

4 août 2021 - 11:00

Prolongation de contrat jusqu'en 2024

Alex Burrows passera trois ans de plus derrière le banc du tricolore

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En février dernier, on apprenait que le natif de Pincourt, Alexandre Burrows, ex-joueur professionnel de hockey au sein des Canucks de Vancouver, se joignait au personnel d’entraîneur des Canadiens de Montréal. Après avoir mené l’équipe à la finale de la Coupe Stanley avec ses collègues entraîneurs, le Pincourtois vient d’obtenir une prolongation de contrat de trois ans derrière le banc du tricolore.

C’est le 24 février dernier qu’il a été nommé comme entraîneur adjoint des Canadiens de Montréal à la suite du congédiement de Kirk Muller. En ce mercredi 4 août, Alex Burrows, qui passe encore ses étés à Vaudreuil-sur-le-Lac, s’est entendu avec la Sainte-Flanelle sur les termes d’une prolongation de contrat pour les années 2021-2022 et 2023-2024. L’aspect financier de cette entente n’a pas été dévoilé.

Avant de faire ses premiers pas à titre d’entraîneur dans la Ligue nationale de hockey, il occupait le même rôle avec le club-école des Canadiens de Montréal, le Rocket de Laval.

À titre de joueur, il a endossé l’équipement pendant 13 saisons complètes, dont deux avec les Sénateurs d’Ottawa et avec les Canucks de Vancouver pendant presque dix ans. Au cours de ses années professionnelles, il a compté 205 buts et cumulé 204 mentions d’aide pour un total de 409 points en saison régulière. En séries éliminatoires, il a été l’auteur de 19 buts et l’artisan de 20 aides.

Alexandre Burrows a chaussé des patins très tôt dans sa vie et complété son hockey mineur dans la région. Par la suite, il a revêtu l’uniforme des Cataractes de Shawinigan au niveau junior majeur

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.