Publicité

19 mai 2021 - 11:00

Le groupe veut s'adresser à la Corporation de gestion de la Voie maritime

Salaberry-de-Valleyfield appuie des cyclistes qui réclament plus de sécurité au pont Larocque

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Au cours de la séance du conseil municipal de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, qui a eu lieu ce mardi 18 mai, les élus ont entériné une demande provenant d’un groupe de cyclistes de la région. Celui-ci souhaite s’adresser prochainement à la Voie maritime du Saint-Laurent pour demander de rendre le pont Larocque plus sécuritaire pour eux.

Le groupe de cyclistes en question a déposé une demande d’appui auprès de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield avant le dépôt officiel de sa demande à la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent. Rappelons que c’est cette instance qui gère les ponts Larocque et Saint-Louis, situés en partie en sol campivallensien.

Durant les saisons printanières, estivales et automnales, de nombreux amateurs de vélos utilisent le pont Larocque pour accéder aux pistes cyclables situées à Salaberry-de-Valleyfield ou ailleurs dans la MRC de Beauharnois-Salaberry ou le Haut-Saint-Laurent.

« Plusieurs des cyclistes qui y circulent le font pour rejoindre la route verte ou simplement profiter des installations conçues pour eux sur ces deux territoires. En résumé, le groupe aimerait que la Voie maritime installe un feu clignotant jaune sur le pont qui pourrait être activé manuellement afin de signaler leur présence aux automobilistes présents sur le pont au même moment », résumait le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux lors de l’assemblée du conseil de ce mardi.

Ce système n’aurait aucun impact sur la circulation automobile sur le pont Larocque, mais il assurerait une certaine forme de sécurité aux cyclistes qui auraient un moyen de signaler leur présence.

À long terme, la construction d’une passerelle pour piétons et cyclistes serait envisagée, mais celle-ci pourrait seulement être construire sur le pont Saint-Louis, selon ce qu'a indiqué M. Lemieux. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.