Publicité

1 mars 2021 - 07:00

Différents scénarios de relance sont actuellement étudiés

Bientôt un retour sur la glace pour les Braves de Valleyfield?

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Maintenant vice-président et copropriétaire des Braves de Valleyfield, Stéphane Scotto espère que les joueurs pourront très bientôt chausser leurs patins pour s’entraîner en groupe. Depuis août dernier, la formation sportive n’a jamais enfilé son uniforme pour affronter une équipe adverse en raison du contexte actuel.

« La ligue travaille très fort actuellement avec la Santé publique et Hockey Québec pour tenter de trouver la meilleure solution dans la situation actuelle. J’ai bon espoir qu’après la relâche, des assouplissements seront mis en place pour reprendre les entraînements et les matchs 4 contre 4 comme c’était le cas l’automne dernier. Au moins, les joueurs pourraient bouger », précise celui qui longtemps été derrière le banc de la formation sportive comme coach.

Un comité de relance des activités a été mis en place et se penche présentement sur les différents scénarios possibles. Une proposition sera bientôt acheminée aux équipes quant à la suite des choses.

Un quotidien bouleversé pour les joueurs

Lors d’une saison régulière, les joueurs qui sont dans l’alignement des Braves de Valleyfield sont âgés entre 17 et 20 ans. Ils conjuguent le sport avec des études au secondaire, au collégial et même parfois à l’université. D’autres ont pris un chemin plus rapide en complétant un DEP qui leur permet d’accéder au marché du travail rapidement.

« Cette année, exceptionnellement nous avons un joueur de 16 ans et même un ou deux qui sont sur le marché du travail. Ce que je trouve dommage avec cette saison particulière, c’est que nos joueurs de 20 ans nous quitterons dans quelques mois. C’est plate de le faire dans des conditions semblables. Sinon, somme toute, le moral est bon au sein de l’équipe et si jamais les joueurs ou le personnel éprouvent le besoin de parler, des intervenants sont disponibles au besoin pour les écouter », ajoute-t-il. 

Une reprise rapide espérée

Stéphane Scotto est de ces personnes qui prônent, dès que possible, un retour sur la place pour les Braves de Valleyfield. «  En août et septembre derniers, on pouvait tenir des entraînements 4 contre 4. Je pense que ce serait bien que ça revienne. Même si la saison est écourtée ou que l’on doit jouer contre les mêmes équipes comme c’est le cas présentement pour les Canadiens de Montréal. Au moins nos joueurs pourraient revenir sur la glace. On est prêts à le faire pour avoir un semblant de saison. »

Un repêchage repoussé

Malgré la suspension de la présente saison en raison du contexte actuel, la planète sport continue de tourner et un repêchage doit avoir lieu. « Ce ne sera pas à la date prévue, mais ça aura lieu quand même pour permettre aux équipes d’ajouter du sang neuf à leurs formations. Une chance que nos recruteurs sont avec nous depuis longtemps. Ils ont pu voir les joueurs évoluer sur une longue période et avoir une bonne idée de leurs talents et de leur potentiel. Autrement, ça aurait été difficile de repêcher sans avoir vu le joueur sur la glace avant », conclut-il.

Comme dans tous les domaines, les prochaines semaines seront un bon indicateur pour le gouvernement afin qu’il autorise ou non la reprise des sports d’équipe. Nul doute que les partisans des Braves seront au rendez-vous pour supporter l’équipe lors de son retour sur la patinoire pour son premier match post. COVID-19.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.