Publicité

23 février 2021 - 09:00

Membre du Club de Saint-Anicet depuis 1976

Denis Loiselle à la barre de Golf Québec pour une troisième année

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Celui qui a été président et lieutenant-gouverneur du Club Optimiste de Valleyfield, Denis Loiselle a été réélu pour une troisième année à la présidence de Golf Québec. Ce dernier a de nouveau obtenu la confiance des membres lors de l'Assemblée générale annuelle tenue le lundi 22 février par vidéoconférence. 

M. Loiselle est aussi connu dans la région de Salaberry-de-Valleyfield comme président fondateur de l'AJSO (Alternative Jeunesse du Suroît), un organisme qui vient en aide aux jeunes contrevenants.

« Depuis quelques années, nous constatons les résultats de nos programmes de développement. Du Golf en milieu scolaire jusqu’au Golf-études, nos initiatives contribuent à stimuler l’intérêt de nos jeunes à pratiquer ce sport. D’ailleurs, les joueurs du Québec qui sont sélectionnés chaque année pour former les équipes nationales sont de plus en plus nombreux. En 2021, ils seront huit dans les formations amateurs et trois chez les Jeunes pros. C’est vraiment très motivant », a souligné Denis Loiselle.

Membre du club de golf St-Anicet depuis 1976, Denis Loiselle n’est pas étranger au bénévolat. Il a été membre du conseil d’administration d’une Caisse Populaire Desjardins,

« Alors que nous fêtions notre centenaire dans ma deuxième année à la présidence de Golf Québec, nous avons vécu toute une série de bouleversements en raison de la pandémie de la COVID-19. Nous avons dû faire preuve d’ingéniosité, de flexibilité et d’adaptation pour nous réinventer dans ce nouveau contexte. Je suis particulièrement fier de ce que Golf Québec et les membres de la Table de concertation de l’industrie du golf ont pu accomplir en dépit des nouvelles conditions de vie et de travail », a-t-il ajouté. « Nous poursuivrons nos efforts en espérant que 2021 nous permettra de retrouver un brin de normalité dans nos vies personnelles, professionnelles et sur le parcours », ajoute-t-il. 

Depuis une vingtaine d'années, le passionné de golf s'implique bénévolement dans cette industrie. Son bénévolat dans ce sport a commencé à titre de capitaine de son club, ce qui l’a amené à occuper les fonctions de président de St-Anicet.

En l’an 2000, il s’est joint à Golf Québec comme directeur de l’Association régionale de Montréal au sein de laquelle il a gravi les échelons jusqu’à en assurer la présidence en 2008; une fonction qu’il vient tout juste de relayer à Jacques Sévigny du Continental à la fin de l’automne 2020.

Représentant de sa région, Denis Loiselle a été élu à la présidence du conseil des associations régionales (CAR) en 2009 et 2010 et, à ce titre, il fut nommé au conseil d’administration de Golf Québec. Il a également été administrateur de la Fédération de 2014 à 2016 à titre de représentant régional et, à nouveau à titre de président du CAR et comme trésorier de la corporation en 2017 et 2018. Élu à la présidence de la Fédération en 2019, nous sommes ravis qu’il accepte de renouveler son mandat pour une troisième année consécutive.

En 2021, l’équipe du conseil d’administration de Monsieur Loiselle sera composée de :

Louise Patry (vice-présidente), Beaconsfield; 

Ève Gaudet (secrétaire), Montcalm, Association des clubs de golf du Québec; 

Michel Dell’Anniello (trésorier), Vallée du Richelieu; 

Steven Brosseau, Club Laval-sur-le-Lac, PGA du Canada; 

Gisèle Carpentier, Le Mirage; 

Martin Ducharme, Domaine Château-Bromont, Association des clubs de golf du Québec; 

François Gagnon, Parcours du Cerf; 

Sonia Houde, Le Blainvillier; 

Denise Mazerolle, Castor, présidente du conseil des associations régionales; 

Dominic Racine, PGA du Canada; 

Édouard Rivard, Royal Québec; 

Robert Bissonnette (ex officio), Rivermead; 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.