Publicité
27 septembre 2019 - 07:00

Saison 2020

Guillaume Charette de retour sur le circuit HRL

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Après une année sabbatique, Guillaume Charette annonce officiellement son retour pour la saison 2020 derrière le volant du F-44 Wave Dancer. Celui-ci est l’ami de longue date de Derek Demers, qui avec son père, Dominic Demers, a récemment monté en classe Formule 2500, à la suite de leurs bonnes performances en classe 2.5 litres, lors de la saison 2019.

Le duo père-fils a récemment pris la décision de confier le volant de leur embarcation à Guillaume Charrette, l’ami de longue date de Derek. « J’ai plus de plaisir à entretenir l’embarcation et faire partie de l’équipe plutôt que je piloté. J’ai confiance en Guillaume et il a de l’expérience en F, alors pourquoi pas » a affirmé le jeune homme de 27 ans.

Une passion qui n’a jamais cessé

En 2017, Guillaume avait décidé de prendre une pause afin de se concentrer sur des projets personnels. Toutefois, il n’avait pas réussi à vendre son embarcation, alors il avait tout de même pris part au circuit en 2018. C’est suite aux Régates de Valleyfield 2018 qu’il a vendu ses équipements à Marc Lalonde, maintenant pilote du F-751 Lalo Racing.

Lors de la dernière édition des Régates de Valleyfield, Derek Demers a proposé à son ami de prendre le volant pour la saison 2020 s’il réussissait à monter en classe Formule 2500. Quelques semaines plus tard, Guillaume a accepté avec grand plaisir.

« J’ai bien hâte de travailler avec Derek et ma nouvelle équipe, avec qui j’ai passé du temps à North Tonawanda. Nous sommes conscients que le défi s’annonce grand, mais nous serons prêts dès le premier départ » a mentionné celui qui possède maintenant 7 ans d’expérience en tant que pilote d’hydroplane.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.