Publicité
9 septembre 2019 - 11:00

Inscriptions requise

Yoga et badminton cet automne à Saint-Urbain-Premier

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Si vous résidez à Saint-Urbain-Premier et que vous comptez bouger cet automne, inscrivez bien la date du 10 septembre à votre calendrier. Pourquoi? Car c’est à ce moment, entre 18h30 et 19h30, qu’il faudra s’inscrire aux activités sportives proposées par la municipalité dès la semaine du 16 septembre. 

Pour les intéressés, deux types de cours seront offerts soit le yoga ou le badminton. Le premier aura lieu tous les mercredis de 19h05 à 20h20 à la salle communautaire située au 9 rue de l’École, dès le 18 septembre. La session prendra fin le 4 décembre. Pas dispo? Pas de problème, car le cours pourra aussi être suivi tous les vendredis de 9h30 à 10h45 au Centre municipal prenant place au 204, rue Principale, à compter du 20 septembre. La session se terminera le 6 décembre. Le coût par personne est de 130 $ pour les résidents et de 140$ pour les non-résidents. 

Badminton 

Pour ceux qui aiment bouger, on pourra aussi jouer au badminton dès le 16 septembre en direct de la Salle communautaire située au 9 rue de l’École.  La session prendra fin le 6 décembre et aucun cours n’est prévu le 17 octobre. Voici l’horaire proposé aux joueurs intéressés: 

Les lundis et jeudis de 18h à 22h;
Les mardis et mercredis de 20h30 à 22h;
Les mercredis de 18h à 19h. 

La location d’un terrain est fixée à 80$ pour une heure. 

Pour s’inscrire à l’une ou l’autre de ces propositions, rendez-vous à la Bibliothèque Armand-Miller, le 10 septembre. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.