Publicité
11 juillet 2019 - 07:00

Cité des Arts et des Sports

Une nouvelle façon de s’y entraîner dès le 26 juillet

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Confronté à un déficit d’opération important de sa salle de sport depuis plusieurs années, le conseil d’administration de la Cité des Arts a dû prendre une décision difficile récemment. Le 12 juin dernier, les administrateurs optaient pour l’adoption d’un plan de restructuration comprenant notamment la fermeture de la salle d’entraînement le 26 juillet prochain.

« Cette année, il aurait fallu investir dans la salle d’entraînement en achetant de nouveaux appareils notamment. Comme on enregistre un déficit important en lien avec celle-ci depuis plusieurs années, nous avons adopté un plan de repositionnement stratégique. Celui-ci entraînera la fermeture de la salle d’entraînement telle que nous la connaissons actuellement le 26 juillet prochain. Par contre, elle renaîtra sous une autre forme », explique François Therrien, directeur général de la Cité des Arts et des Sports.

En effet, la salle de sport, qui compte près de 1000 membres sera déménagée au sous-sol du bâtiment. « Les appareils plus légers comme les poids et haltères y seront transportés. D’autres seront achetés et certains équipements actuels qui meublent la salle, environ la moitié, seront vendus éventuellement. L’objectif de notre plan de repositionnement est de revoir notre offre de service à la population, aux entreprises et aux institutions de la région », ajoute-t-il.

Fait important: le conseil d’administration travaille actuellement à l’implantation d’une solution pour les membres de la salle de gym qui souhaiteraient continuer de s’y entraîner. « On est bien conscient que certains de nos membres le sont depuis longtemps et on veut mettre une solution qui va les satisfaire », confie-t-il.

Plus de cours de groupe

Une fois la salle d’entraînement fermée et déménagée au sous-sol, des cours de groupe seront offerts dans cette grande salle. « La façon de s’entraîner a changé considérablement au cours des dernières années. Il faut suivre le mouvement, et c’est ce qui nous a motivés à faire ces changements. On vise une mise en opération de ce nouveau service vers la mi-août, soit juste à temps pour la rentrée scolaire au Collège de Valleyfield. »

Remboursement des membres

Dès la mise en place du nouveau volet, les membres actuels de la Cité des Arts et des Sports bénéficieront d’une période d’essai gratuit. « Ils pourront s’initier aux cours gratuitement jusqu’au 9 septembre. Par la suite, s’ils veulent un remboursement, nous pourrons leur en faire un sans problème », conclut-il.

Notons en terminant que la fermeture du gymnase de la Cité des Arts et des Sports a fait beaucoup jaser à la réunion régulière du conseil municipal du 9 juillet dernier. C’est que deux conseillers, soit France Chenail et Guillaume Massicotte, siègent sur le C.A. de l’organisme à titre d’observateurs. Plusieurs ont reproché aux élus de ne pas intervenir dans le dossier.

« Notre rôle sur le C.A se limite à celui d’observateurs. Nous n’avons pas le droit de vote. Nous ne commencerons pas à interférer dans les décisions des organismes de notre territoire », a notamment souligné le premier magistrat à un citoyen mécontent. À un autre qui suggérait à la Ville d’acheter des heures à la salle d’entraînement comme c’est parfois le cas dans un aréna, Miguel Lemieux a précisé « ne pas pouvoir le faire. Sinon, comment on justifierait cette décision face aux autres gyms et salles d’entraînements situés sur notre territoire? »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.