Publicité
8 juillet 2019 - 07:00

Décédé en pleine qualification le 30 juin dernier

Les Régates de Valleyfield rendront hommage à Mathieu Daoust

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À quelques jours du début des 81e Régates de Valleyfield, la course la plus prestigieuse du circuit, la HRL confirme qu’elle honorera la mémoire du pilote Mathieu Daoust. Ce dernier a perdu la vie le dimanche 30 juin dernier au volant de son embarcation Miss Cléopâtre.

Les Régates de Valleyfield se dérouleront du 12 au 14 juillet prochain et plusieurs initiatives seront mises en place afin d’honorer le pilote campivallensien. Mathieu Daoust est décrit comme un athlète passionné qui attendait cet événement — comme plusieurs autres coureurs — avec impatience.

Ultérieurement, la Ligue de Régates d’Hydroplanes rendra un hommage permanent en l’honneur du pilote du GP-9. La Ligue évaluera l’ensemble des possibilités afin que cet honneur soit digne et représentatif de ce dernier.

À plus court terme, le vendredi 12 juillet, avant le début des courses, une minute de silence sera observée à la mémoire du pilote. Le samedi 13 juillet, à 9 h, tous les hydroplanes feront vrombir leur moteur pendant une minute afin de rappeler que le GP-9 demeurera toujours parmi eux. Les détenteurs de passes de puits pourront assister à ce moment qui sera empreint d’émotions.

Le dimanche, avant la finale de la classe Grand Prix, la foule présente sera invitée à tenir un moment de recueillement. Finalement, lors de chaque soirées-spectacles, l’animateur invitera les festivaliers à prendre un moment pour penser à Mathieu et ces proches. Une image sera alors diffusée sur les écrans géants.

«  Mathieu Daoust était un réel ambassadeur du sport, qui n’hésitait jamais à communiquer sa passion aux amateurs. Il détenait une place importante au sein de la Ligue de Régates d’Hydroplanes HRL et continuera de l’occuper à travers les nombreux souvenirs que chaque membre de la grande famille HRL partage avec lui », indique la HRL par voie de communiqué.

Accident fatal

Citoyen de Salaberry-de-Valleyfield, Mathieu Daoust, 31 ans, prenait part à une épreuve de qualification lorsqu’il a perdu la maîtrise de son bolide. Filant à toute allure, il s’est retrouvé dans la trajectoire du GP-57 Miss New Zeland de Jack Lupton qui n’a pu éviter la collision.

Le président du conseil d’administration de la HRL, Didier-Bernard Séguin, qui était présent lors des événements, tient à remercier et souligner le professionnalisme et l’entraide dont ont fait preuve les équipes de courses, les pilotes, les officiels et les premiers répondants. « C’est un deuil que nous vivons en tant qu’organisation, explique-t-il. La HRL est une grande famille. Tous les pilotes et leurs proches se connaissent et se côtoient tous les week-ends. »

Enquête en cours

Six courses de diverses classes avaient été complétées avant l’accident fatal. Afin de comprendre les causes et les solutions pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise, une enquête a été ouverte. « Les deux embarcations sont demeurées à Brockville à ces fins et la HRL consultera avec beaucoup d’intérêt chacune des recommandations qui en résulteront », conclut l’organisation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.