Publicité
28 juin 2019 - 06:00

Grâce au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR)

800 000$ d'investissements pour le réseau cyclable à Sainte-Martine

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Amateurs de vélos et des paysages bucoliques de la MRC de Beauharnois-Salaberry? Si c'est le cas, vous serez sans doute heureux d'apprendre que le réseau cyclable régional s’est récemment agrandi et que de nouvelles installations et de nouveaux aménagements sont désormais accessible aux intéressés. 

La MRC, en partenariat avec la Municipalité de Sainte-Martine, a annoncé récemment plus de 800000 $ d’investissements en sol martinois pour le prolongement de la piste cyclable et l’instauration d’une nouvelle structure d’accueil et d’interprétation.

Prolongement de la piste cyclable grâce au FARR 

Dans un premier temps, le prolongement de la piste cyclable sur une distance d’environ 2 kilomètres en direction de la MRC de Roussillon, plus précisément entre la rue des PinsSainte-Martine jusqu’aux limites territoriales de Ville Mercier a été complété grâce à cette somme.  Ces travaux de pavage ont par ailleurs été possibles grâce à un appui financier de 458 000 $ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH).

Il faut d’ailleurs rappeler que ce prolongement de la piste cyclable et sa liaison vers la MRC voisine de Roussillon s’inscrit dans le cadre du Plan stratégique (2016-2020) et du Plan d’actions (2017-2022) de Tourisme Montérégie.

Par cette liaison, ces 2 MRC contribueraient ainsi à augmenter la compétitivité de la Montérégie comme destination cyclotouristique et augmenteraient à la fois la qualité de vie des citoyens en offrant un réseau de transport actif et récréatif de qualité et beaucoup plus vaste.  Cette consolidation du réseau cyclable montérégien et cette bonification de l’offre de services figurent d’ailleurs parmi les priorités régionales de la Table de concertation des Préfets de la Montérégie, d’autant plus que cette ramification confirmera l’interconnexion avec l’axe 3 de la Route Verte provinciale.

La Halte de la Gare en mémoire de l’ancienne station ferroviaire

Dans un second temps, la MRC de Beauharnois-Salaberry et la Municipalité de Sainte-Martine se réjouissent également de présenter le résultat des travaux de la phase 1 de la toute nouvelle Halte de la Gare. Celle-ci est aménagée en bordure de la piste cyclable, à même l’emplacement autrefois occupée par l’ancienne station ferroviaire de Sainte-Martine, à l’angle de la rue de la Gare et de la Route 205.

À nouveau, grâce en partie au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), cet invitant bâtiment d’accueil reproduisant l’architecture de la gare qui existait à Sainte-Martine à l’époque des années 1920 appelle le visiteur à s’y arrêter afin d’y prendre une pause tout en s’imprégnant de la richesse historique et patrimoniale d’un riche passé municipal. Au terme de la phase 1, la Halte de la Gare recèle donc les éléments suivants :

- Une structure de design et de concept d’époque rappelant l’ancienne station ferroviaire existant au moment des années folles;

Une carte touristique situant l’emplacement des principaux attraits de la région;

- Un mobilier urbain (tables à pique-nique, bancs, etc.);

- Une toilette au compost (dont l’installation se fera très bientôt).

Par le fait même, l’aménagement de cette nouvelle halte vient positionner stratégiquement une des portes d’entrée du Parc régional, favoriser la rétention et l’attraction des cyclotouristes dans la région, tout en contribuant à la fierté et au sentiment d’appartenance des citoyens de la municipalité.

Une phase 2 en préparation 
 

Une phase 2 viendra compléter cette installation. En effet, d’ici le printemps prochain, la Halte de la Gare sera notamment bonifiée d’un important volet culturel, grâce à la précieuse collaboration du Musée ferroviaire Expo-Rail à Saint-Constant, alors qu’y seront intégrés des jardins de gare et des éléments traitant de l’histoire ferroviaire du secteur.  Il faut préciser que cette seconde phase s’inscrit d’ailleurs au plan d’interprétation régional, alors que la Halte de la Gare a spécifiquement pour fonction de mettre à la fois en valeur le patrimoine historique ferroviaire local et régional, de même que le patrimoine agricole du territoire.

De plus, le design et le concept de la halte ont été élaborés, de sorte à ce qu’ils puissent s’arrimer au circuit local d’interprétation et au cordon patrimonial de la municipalité. Cette nouvelle halte vient donc accroître l’offre interprétative et d’attraits du Parc régional de Beauharnois-Salaberry.

D’ailleurs, cette nouvelle halte de la Gare constitue la 16e halte d’interprétation à voir le jour au sein du réseau cyclable de 72 kms (dont 57 sont reliés à la Route Verte provinciale) du Parc régional de Beauharnois-Salaberry. Grâce à ce vaste circuit d’interprétation, les visiteurs peuvent ainsi littéralement découvrir le territoire sous un éventail d’angles, que ce soit au niveau de son histoire, de ses occupants, des communautés urbaines et rurales, de ses activités économiques et industrielles, de son agriculture, de la richesse de ses milieux naturels, etc.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.