Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 novembre 2018 - 07:00

24 novembre

Francis Lafrenière s’incline face au Mexicain Jose de Jesus Macias

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 24 novembre dernier, le boxeur de Coteau-du-Lac, Francis Lafrenière montait dans le ring pour affronter le Mexicain Jose de Jesus Macias. Malheureusement, le pugiliste s’est incliné face à son adversaire à la suite d’une décision majoritaire des juges.

Malgré tout, il a offert tout un spectacle aux amateurs de ce sport présents au Casino de Montréal. « Je n’ai pas de raison pour expliquer ma défaite, mon équipe et moi l’assumons pleinement. Ce qui n’a pas aidé, c’est mes tendons d’Achille qui m’ont empêché de courir et de faire de la corde à sauter depuis quatre mois. J’ai encore un mois de réhabilitation à traverser avant de retrouver la forme », explique l’athlète aussi propriétaire du Club de boxe Lafrenière à Saint-Clet.

L’autre cause qui pourrait expliquer la défaite du clan Lafrenière est une blessure que Francis traîne depuis quelque temps. « J’ai deux tendons sectionnés  à 100 % à la main gauche. Une chirurgie s’impose et elle devra être suivie d’une convalescence de 4 à 6 mois selon le médecin. La suite pour moi sera donc de me faire opérer pour revenir à 100% de mes capacités », ajoute-t-il.

En dépit de cette condition de santé, Francis Lafrenière a accepté ce combat. « On a poussé notre chance jusqu’au bout en prenant ce combat alors que je ne pouvais pas m’entraîner sur un sac de frappes ni faire de mitaines pendant deux mois pour limiter les conséquences sur ma main. Malgré tout, je faisais des sparring deux fois par semaine et j’avais des douleurs », confie-t-il.

En attendant de passer sous le bistouri, Francis Lafrenière compte prendre du repos en famille et entre amis. Il va aussi profiter du temps des Fêtes avec ses proches avant de remontrer dans le ring quelque part en 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.