Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 novembre 2018 - 13:00

Pour tous

Le 18 novembre prochain, on bouge à Saint-Urbain-Premier

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 18 novembre prochain, ça va bouger à la salle communautaire de Saint-Urbain-Premier. Dans le cadre du défi On bouge, organisé par le Comité des loisirs, plusieurs activités physiques s’y tiendront. Les intéressés pourront y prendre part entre 8h30 et 11h45.

La première séance d’exercice est Maman Kangourou qui débutera à 8h30. Elle s’étendra jusqu’à 9h sous les bons conseils de Lisa Duffy. Ce cours consiste en un entraînement avec bébé de 2 à 18 mois dans le porte-bébé. Prenez note que les bébés doivent bien se tenir. Les intéressées peuvent apporter des poids.

Dès 9h, ce sera un atelier d’Initiation à la danse parents-enfants, toujours en compagnie de Lisa Duffy. Cet atelier est réservé aux parents d’enfants de 3 à 6 ans.

À 9h30, l’ambiance se réchauffera alors que ce sera le temps du Zumba brésilien. Animé par Lisa Duffy, cette activité permettra aux mamans intéressées d’échapper leur espadrille pour des talons hauts.

À 10h15, Johanne Dufour et Audrey Marchand-Reid animeront le Pound Fit. Qu’est-ce que ce cours? C’est le plaisir de bouger avec des bâtons de batterie dans les mains, avec tout le corps qui suit le rythme des différents styles de musique. Pour y prendre part, il faut apporter ses bâtons ou équivalents. Il est possible d’avoir un cours d’essai sans ces accessoires.

Enfin, de 11h à 11h45, l’activité se clôturera avec l’entraînement Insanity. Animée par Claudelle Touchette-Gagnier, cette routine est un entraînement cardio et musculaire par intervalles.

Vous avez envie d’y participer? Prenez note que les enfants pourront vous accompagner gratuitement, moyennant un coût de 10$ pour les adultes. Soulignons aussi que tous les exercices sont animés par des professeures certifiées.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.