X
Rechercher
Publicité

Une page d’histoire qui se tourne

Valleyfield prend possession de trois arénas pour 1$

durée 05h00
1 mars 2022
Benjamin Richer
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Benjamin Richer, Journaliste

Devant les difficultés financières des Centres sportifs de Salaberry-de-Valleyfield (CSSV), l’organisme à but non lucratif a finalement cédé ce lundi après-midi les arénas Salaberry, de Saint-Timothée et du Centre civique pour la somme de 1$ à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, à condition qu’elle se porte garante des hypothèques en cours.

Les deux parties avaient déjà convenu d’une offre d’achat en décembre dernier. Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) a donné son accord à la transaction à la mi-janvier, permettant ainsi d’aller de l’avant avec cette transaction, dite urgente.

« On peut avouer que durant les récentes années, et avec la pandémie, on ne l’a pas eu facile. La pression occasionnée par la lourdeur des engagements hypothécaires était trop forte, surtout en raison des rénovations à l’aréna Salaberry en 2010 et des défaillances répétées de nos systèmes de réfrigération qui ont eu raison de notre persévérance », déplore Richard Mercier, président des CSSV, en conférence de presse ce lundi au Club Le Touriste à Salaberry-de-Valleyfield.

Les membres de l’organisme ont ainsi signé les actes de vente des trois immeubles, d’une valeur de 25 M$ pour la somme de 1$. Les opérations sont également déléguées à la Ville, qui devra assumer le restant des prêts hypothécaires, d’une valeur de 7,5 M$.

Jean Laberge, trésorier des CSSV, mentionne qu’il s’agit d’une transaction rentable pour la Ville, bien que plusieurs réparations soient toujours nécessaires. « Il faut se souvenir que l’aréna Salaberry est une carrosserie neuve par-dessus un vieux moteur et qu’il reste encore plein de choses à rénover à l’intérieur », a-t-il affirmé. Les compresseurs en place datent par exemple de 1939.

Malgré tout, les CSSV ont effectué des rénovations ces dernières années, comme le changement des systèmes de réfrigération, la refonte de la surface de glace ainsi que les éclairages. 

Seuls 4 des 25 employés conserveront leur emploi durant la période de transition. Ces quatre opérateurs de zamboni devraient perdent leur travail le 31 mars prochain, selon les membres des CSSV réunis ce lundi.

Une mission renouvelée

Les Centres sportifs resteront locataires d’une partie des espaces du Centre civique pour le bingo quotidien. Les administrateurs en place souhaitent se concentrer davantage sur leur mission caritative, soit de promouvoir le mieux-être et les saines habitudes des jeunes de la région, notamment en milieu défavorisé.

« Avec l’administration et la gestion de trois immeubles, et les moments difficiles qu’on a connus, je vous avouerai que ce volet de notre mission a un peu été mis de côté. Mais à partir de maintenant, on va travailler ensemble et uniquement là-dessus », soutient Gaston Morand, vice-président de l’organisme.

C’est finalement sur un ton plus émotif que M. Mercier a tenu à remercier les bénévoles des Centres sportifs de Salaberry-de-Valleyfield en poste et des dernières années pour leur dévouement.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Avez-vous vos billets pour les Régates de Beauharnois?

Dans un peu plus de trois semaines, les moteurs rugiront sur le lac Saint-Louis, à Beauharnois, dans le cadre de la 15e édition des Régates de Beauharnois. Avez-vous vos billets pour cette fin de semaine de courses spectaculaires?  Cette épreuve sera la deuxième du circuit de la Ligue de Régates d’Hydroplane HRL et la première à se dérouler en ...

Un club de Mölkky tous les lundis à la place Sainte-Cécile

Le PRAQ invite toutes personnes désireuses d'essayer une nouvelle activité sociale sur l'heure du midi, à intégrer le Club de Mölkky au jardin, qui se rencontrera tous les lundis midi dès le 20 juin. Sans restrictions, tous sont invités à se joindre à cette activité conviviale afin de sortir un peu de la routine. C'est quoi le Mölkky? Le ...

La reprise des voyages et les mesures sanitaires ne font pas bon ménage aux aéroports

Il y a tellement de vols qui arrivent de l’étranger dans les aéroports canadiens que les voyageurs doivent parfois attendre dans l’avion pendant plus d’une heure après l’atterrissage parce qu’il n’y a pas assez de place dans l’aérogare pour contenir les files d’attente, déplore le Conseil des aéroports du Canada. L’organisme blâme les mesures ...