X
Rechercher
Publicité

Un pilote campivallensien

Le pilote Marc Lalonde testera l'embarcation de la classe en développement

durée 18h00
21 février 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Catherine Deveault

Dans le but de créer une nouvelle classe qui verra le jour en 2024, la Ligue de Régates d'Hydroplanes (HRL) a dévoilé le pilote qui sera responsable de tester l'embarcation sur le circuit cette année. Marc Lalonde, pilote campivallensien en Formule 2500, fera partie intégrante de l'équipe de recherche et développement de l'hydroplane.

Cette classe en développement vise à être une étape transitoire entre l'Hydro-350 et le Grand Prix. La taille de la coque s'apparente à celle d'un Grand Prix, mais le bateau sera beaucoup plus léger avec 850 livres en moins, et permettra d'accueillir un moteur HP/poids environ 1,5 fois plus élevé que l'Hydro-350.

Une dose d'adrénaline

Lors de cing arrêts de la Série au Canada et aux États Unis, Marc Lalonde siègera derrière le volant du prototype afin de tester la machine, puis donner ses recommandations à l'équipe mécanique. Les amateurs pourront donc voir le bateau muni d'un impressionnant moteur de plus de 800 chevaux-vapeur naviguer à toute allure entre les différentes vagues de compétition. « C'est un honneur pour moi de participer à la création d'une nouvelle classe sur le circuit, explique le pilote reconnu pour son professionnalisme. Je souhaite grimper les échelons de la HRL et cette nouvelle responsabilité me permettra de gagner beaucoup d'expérience, en plus de m'apporter une bonne dose d'adrénaline! »

À propos de Marc Lalonde

Originaire de Salaberry-de-Valleyfield, Marc Lalonde a fait son entrée sur le circuit de la HRL en 2018, à l'âge de 32 ans. Il évolue en Formule 2500 au sein de l'équipe Lalo Racing et est considéré comme l'aspirant au championnat pour la saison 2022. L'organisation de la HRL pourra compter sur l'expertise de l'entièreté de l'équipe du F-751, menée par Brian Turpin, dans le cadre des essais du nouveau bolide.

L'objectif est d'effectuer les premiers essais lors des Régates de Beauharnois, les 4 et 5 juin prochains, en vue de faire les ajustements nécessaires pour avoir une embarcation performante pour les Régates de Valleyfield, du 15 au 17 juillet. Ensuite, les amateurs pourront suivre l'évolution de l'hydroplane pour tout le reste du calendrier.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Avez-vous vos billets pour les Régates de Beauharnois?

Dans un peu plus de trois semaines, les moteurs rugiront sur le lac Saint-Louis, à Beauharnois, dans le cadre de la 15e édition des Régates de Beauharnois. Avez-vous vos billets pour cette fin de semaine de courses spectaculaires?  Cette épreuve sera la deuxième du circuit de la Ligue de Régates d’Hydroplane HRL et la première à se dérouler en ...

Un club de Mölkky tous les lundis à la place Sainte-Cécile

Le PRAQ invite toutes personnes désireuses d'essayer une nouvelle activité sociale sur l'heure du midi, à intégrer le Club de Mölkky au jardin, qui se rencontrera tous les lundis midi dès le 20 juin. Sans restrictions, tous sont invités à se joindre à cette activité conviviale afin de sortir un peu de la routine. C'est quoi le Mölkky? Le ...

La reprise des voyages et les mesures sanitaires ne font pas bon ménage aux aéroports

Il y a tellement de vols qui arrivent de l’étranger dans les aéroports canadiens que les voyageurs doivent parfois attendre dans l’avion pendant plus d’une heure après l’atterrissage parce qu’il n’y a pas assez de place dans l’aérogare pour contenir les files d’attente, déplore le Conseil des aéroports du Canada. L’organisme blâme les mesures ...