Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une initiative de l'Opération Gare au train

Des voies ferrées comme moyen de sensibiliser au suicide

durée 18h00
28 août 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chaque année, plus de 100 Canadiens sont gravement blessés ou tués dans des incidents liés aux passages à niveau ou aux intrusions. Pour faire diminuer ces statistiques, une mesure particulière a été mise en place au Québec. Entrevue avec Pierre Bergeron de la police du Canadien National.

Les plus observateurs auront sans doute remarqué la présence des coordonnées du Centre de prévention du suicide sur les voies de chemin de fer à plusieurs endroits dans la province.

« Il y a deux ans environ, via l’organisme Gare au train, des affiches et panneaux ont été apposés près des passages à niveau pour sensibiliser les usagers de la route et piétons sur les dangers relatifs à ceux-ci. Toutefois, ils étaient difficiles à lire surtout si on prenait place dans une voiture en mouvement. La décision de positionner les coordonnées sur la structure des rails émane donc de ce constat », précise l’officier.

Entre janvier et juin 2022, 31 décès sont survenus à la suite d’un impact, volontaire non, avec un train. Un peu moins de gens, soit 26, ont subi des blessures graves dans les mêmes circonstances. Ces données incluent les gestes volontaires et involontaires.

Quelles sont les causes les plus fréquentes d’accidents impliquant des trains? Une distraction, une imprudence ou encore le port d’écouteurs qui empêchent d’entendre la locomotive siffler.

« En tant que policiers, nous intervenons dans toutes les situations que ce soit lors d’accidents de voitures, de VTT, de motoneige ou de piétions qui se produisent sur les voies ferrées que lors des gestes volontaires. Dans ce dernier cas, on remarque que les conducteurs de locomotive sont marqués à vie par ces drames. Ce n’est pas plaisant pour eux à voir », souligne-t-il.

Les conducteurs de trains sont bien souvent seuls à bord de l’engin lorsque ces accidents mortels se produisent et ils sont surtout impuissants. « Les trains ne peuvent pas s’arrêter rapidement.  Un train marchandises moyen roulant à 100 km/ ou un train voyageur roulant à 160 km/h nécessite environ 2 km pour s’arrêter.  C’est l’équivalent de 18 terrains de football », image-t-il.

Pour le moment, il n’y a qu’un certain nombre de voies ferrées sur lesquelles ont peut voir les coordonnées du Centre de prévention du suicide. « Nous sommes une petite équipe alors on ne peut pas couvrir le territoire de la province en entier. Nous avons ciblé des endroits plus névralgiques où les trains passent plus souvent ou qui sont les plus au cœur d’incidents ou d’accidents. Nous poursuivons nos efforts de sensibilisation », conclut-il.

On peut accéder à des témoignages et plus de statistiques sur le site de l’Opération Gare aux trains au https://www.operationgareautrain.ca/.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Un tournoi couronné de succès pour la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges

Jeudi dernier avait lieu la 18e édition du tournoi de golf annuel au profit de la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges au Club de golf Summerlea à Vaudreuil-Dorion. Rappelons que l'organisme accueille au quotidien des patients provenant de l'Hôpital du Suroît et de la région de Beauharnois-Salaberry.  L’événement était présidé par ...

durée Hier 12h00

Un 13e rendez-vous pour le Vins et Causerie de la Fondation du Cégep de Valleyfield

La Fondation du Cégep de Valleyfield tiendra sa 13e édition du rendez-vous « Vins & Causerie » le jeudi 10 novembre 2022, dès 17 h au Café Chez Rose. Dans un décor sobre, l’événement se tiendra sous une formule hybride, soit un heureux mélange entre le « cabaret » et le « cocktail dînatoire » composé de bouchées haut de gamme et accompagné de ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...