Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec une citoyenne de la région qui agit comme ambassadrice

L’adoption animale en refuge, au cœur de la campagne de Royale

durée 18h00
18 juin 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À l’approche du 1er juillet, où les déménagements se comptent par centaines dans la province, Néomédia a réalisé une entrevue avec l’entraîneuse canine Alexe Wolfe.

La jeune femme, citoyenne de Vaudreuil-Soulanges, s’associe avec l’entreprise Royale pour rappeler l’importance d’adopter un animal provenant d’un refuge.

Le Projet un abri pour chaque ami de Royale vise à sensibiliser la population, tout en finançant des refuges pour animaux partout au Canada. Au quotidien, les coûts de fonctionnement des refuges pour animaux sont élevés : nourriture, soins de santé et médicaments divers et salaires du personnel sont les principales dépenses de ces organismes.

« Mon association avec Royale est très important pour moi, car elle permet d’aider de nombreux refuges d’animaux à travers le Canada. C’est une belle mission que celle de venir en aide à des animaux et leur permettre d’avoir une deuxième chance. Personnellement, la majorité de mes chats ont été adopté dans des refuges », raconte la jeune entraîneuse canine qui est détentrice d’un baccalauréat en psychologie. 

Entraîneuse canine et instagrameuse à ses heures, le quotidien d’Alexe Wolfe est tout sauf ennuyant. La jeune femme et son conjoint sont des amoureux d’animaux. La preuve? Ils accueillent à la maison cinq chiens et huit chats.

Une campagne nationale

Dans le cadre de cette initiative, l’entreprise Royale s’est associée à des personnalités publiques et leurs animaux afin de faire la promotion de l’adoption animale dans des refuges. Parmi les ambassadeurs de la cause, on retrouve, en plus d’Alexe Wolfe et sa fidèle compagne Merida, l’athlète olympique Penny Oleksiak et son toutou Franklin, le candidat de téléréalité Kevin Wendt et son compagnon Ace, l’influenceuse Elizabeth Spence et son chat Pearl, l’ancien joueur de la Ligue Canadienne de football John Rush et son ami poilu Bonhomme ou Bone pour les intimes.

Les personnes intéressées peuvent participer à cette campagne de financement des refuges animaux en achetant un produit Royale d’ici le 28 juin et acheminant la preuve d’achat à Royale d’ici le 12 juillet prochain. En le faisant, les participants pourront courir la chance de gagner 500$ pour eux et 500$ pour un refuge de leur choix. 

Une passion lointaine pour les animaux

Du plus loin qu’elle se rappelle, Alexe Wolfe a toujours eu une passion pour les animaux. Il n’est donc pas étonnant que la jeune femme soit la propriétaire de huit chats et cinq chiens aujourd’hui. « Les animaux savent comment rendre notre vie plus belle. Ils ont un effet thérapeutique sur nous. Ce sont les meilleurs compagnons de vie dont on peut rêver, ils sont réconfortants. Nous avons besoin d’eux autant qu’ils ont besoin de nous. Ils ont, chacun à leur manière, un don pour nous faire sentir non seulement entourés, mais aussi respectés et aimés de façon inconditionnelle », raconte-t-elle.

Comment en est-elle venue à recueillir huit chats chez elle? « Personnellement, j’ai commencé par en adopter un, puis je lui ai trouvé un ami. J’ai fait ça à quelques reprises par la suite, jusqu’à ce que j’en adopte huit. Ce sera ma limite. Je suis chanceuse, car ils s’entendent tous très bien et la cohabitation va bien », ajoute celle qui a enseigné quelques tours à Merida qui peut grimper sur ses épaules et sauter à travers un cerceau.

Pourquoi opter pour un animal de refuge au moment d’adopter un chat? « Parce que le chat ou le chien qui s’y trouve est pris en charge avant l’adoption. S’ils doivent recevoir des vaccins ou des médicaments, ce sera fait. Oui, il y a des frais à débourser lors d’une adoption en refuge, mais on sait que l’animal est en bonne santé, qu’il mange bien et qu’il est soigné au besoin. Ce n’est pas le cas si, par exemple, on décide d’adopter un chat errant dans notre quartier. »

L’an passé, la campagne Projet un abri pour chaque ami de Royale à 100 refuges pour animaux de se partager 150 000$. « Il ne faut pas hésiter à adopter des animaux en refuge. Souvent, on cherche des chats plus jeunes, mais les animaux qui s’y trouvent demandent juste une seconde chance et ils ont aussi beaucoup d’amour à donner », conclut-elle.

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Sondage : pour quelle raison déménagez-vous cette année ?

Peut-être ferez parti de ces québécois qui empileront des boîtes, tasseront de l'électro et démonteront des meubles samedi prochain. Le 1er juillet s'en vient et pour beaucoup ce sera un nouveau départ.  Mais pourquoi déménagez-vous ? Qu'est ce qui vous motive à passer la journée à suer plutôt qu'à profiter de l'été qui s'installe enfin ...

24 juin 2022

Les feux d'artifice et les chiens ne font pas toujours bon ménage

Que serait la Fête nationale sans des feux d'artifice ? Si l'être humain a tendance à s'émerveiller devant ces explosions de lumières, les chiens quant à eux en sont bien souvent effrayés. La peur chez les animaux de compagnie peut se manifester de différentes façons. Tremblements, salivation excessive, bâillement, pleurnichage, grognement, ...

23 juin 2022

Un été en trois temps pour la Chambre de commerce et d'industrie de Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent

C’est à l’occasion d’une activité prenant la formule d’un 5 à 7 que la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois-Valleyfield-Haut- Saint-Laurent a levé le voile sur sa programmation estivale 2022. Après une pause forcée de deux ans, la CCIBVHSL revient en force cette année avec une panoplie d’événements qui sauront plaire à tous. Un été ...