Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lors d'une rencontre tenue par le Comité Sauvons le Centre-Mère

Les impacts de la délocalisation future de 10 services au CISSSMO exposés le 30 mai

durée 08h14
17 mai 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C'est le 30 mai, dès 13h, que les impacts de la fermeture de chacun des 10 services de l'Hôpital du Suroît et de leurs migrations vers le futur centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges seront dévoilés. Ceux-ci découlent d'une étude menée par l’Institut de Recherche et d’Information Socio-économique (IRIS). 

À lire aussi: 

Plan clinique du CISSSMO: réaction du comité Sauvons le Centre Mère-Enfant

Comité Sauvons le Centre Mère-Enfant: une mobilisation de tous les instants

750 médecins appuient le comité Sauvons le Centre mère-enfant

Travaux à l'Hôpital du Suroît: investissements de plus de 200 M $

Rappelons que le gouvernement provincial a annoncé son intention de déménager ces services vers le nouvel hôpital régional lors de son ouverture, prévue dans cinq ans. Une décision qui a soulevé l'incompréhension chez plusieurs citoyens et groupes corporatifs qui multiplient, depuis, les occasions de se faire entendre. 

Ce lundi, le 16 mai, le comité Sauvons le Centre Mère-Enfant, formé de citoyens engagés, tenait un point de presse en présence des médias locaux. L'objectif? Inviter la population et les représentants de la presse intéressés à cette rencontre prévue le 30 mai. 

« Ce sera l’occasion pour nous de lever le voile sur les impacts d’une telle délocalisation, mais aussi d’ouvrir le dialogue afin de trouver des solutions pour favoriser des soins de santé de proximité pour la région. Cette démarche d’analyse découle du fait que nous avons découvert, dans les derniers mois, qu’aucune étude visant à identifier les répercussions de ces fermetures pour les populations du Haut-St-Laurent, de Beauharnois-Salaberry et d’une bonne partie de Soulanges n’a été entamé par le CISSSMO depuis la mise en branle de ce dossier », précise Edith Gariépy, porte-parole de ce regroupement citoyen.

Une étude d'une importance capitale 

L’étude commandée à l’IRIS par la mobilisation citoyenne prend désormais une importance capitale dans le cadre des démarches de révisions des services en cours par le CISSSMO.

« Est-ce que nous sommes ouverts au partage des résultats de cette étude avec le CISSSMO? Évidemment, ça nous fera plaisir de le faire. Actuellement, toutes les statistiques partagées par l’instance de santé dans le dossier datent de 2016 et ne reflètent plus la réalité démographique de la région », dénonce Mme Gariépy. 

Rappelons que dans le premier plan clinique élaboré en 2017 par le CISSSMO, il était prévu que dix services de l’hôpital du Suroît seraient transférés au nouvel hôpital à construire à Vaudreuil. Grâce à la mobilisation de tous les secteurs et institutions de la population des MRC du Haut-St-Laurent et de Beauharnois-Salaberry, le comité Sauvons le Centre-Mère Enfant a obtenu qu’un nouveau plan clinique soit élaboré. Le processus est en marche avec l’objectif de déposer un nouveau plan de répartition des services pour l’automne prochain.

Notons que lors d'un point de presse tenu à 14h à l'Hôpital du Suroît, le président directeur-général du CISSSMO, Philippe Gribeauval s'est engagé à assister à cette rencontre prévue à la fin mai. 

Une mobilisation citoyenne pour changer les choses 

«  Il est important que la population prenne conscience qu’elle doit s’impliquer activement pour favoriser un développement harmonieux des services de santé sur son territoire. C'est pourquoi nous invitons, le 30 mai, autant les citoyens des trois MRC, que les intervenants du domaine de la santé et toutes les personnes préoccupées par es soins de santé de la population du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry », poursuit-elle. 

De son côté, la coordonnatrice du Centre D'.Main de Femmes de Salaberry-de-Valleyfield, lieu où se tenait la conférence de presse, Martine Faille a précisé que l'organisme fermera ses portes pour assister à cette importante rencontre. «  Ces fermetures toucheront surtout les femmes en premier puisque ce sont elles qui donnent naissance ou qui sont majoritairement des proches aidantes. Jusqu'à présent, nous seront huit de l'organisme a y prendre part et j'invite tous les autres organismes ou personnes intéressées à se joindre à nous », lance-t-elle. 

Tous sont invités à réserver leur place sur internet https://www.cdchsl.org/sauvons-nos-soins-de-sante-a-valleyfield/ ou en laissant un message avec le nom, le téléphone et le courriel de la personne présente au 450-373-4504. Le Club nautique est situé au 410 rue Victoria, à Salaberry-de-Valleyfield. 

Pour les personnes qui ne pourront y assister, la rencontre devrait être diffusée sur Internet ou de manière virtuelle en direct. Les détails, qui demeurent à peaufiner, seront annoncés ultérieurement. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...

durée Hier 6h00

Le comité Sauvons le Centre mère-enfant dépose son étude au CISSSMO

Ce mercredi soir, le 21 septembre, à l’Hôpital Anna-Laberge des représentants de la mobilisation citoyenne Sauvons le Centre mère-enfant et la mission régionale de l’Hôpital du Suroît ont déposé une étude au conseil d'administration du CISSSMO. Le document démontre hors de tout doute, que la réponse au besoin en matière de santé de la population ...

23 septembre 2022

Un nouveau service pour les gens malades sans médecin de famille

Bonne nouvelle pour les citoyens de la Montérégie-Ouest qui n'ont pas de médecin de famille. Saviez-vous qu'il est maintenant possible d'avoir accès à un nouveau service : le guichet d’accès à la première ligne (le GAP)?  Cette nouvelle ressource s'adresse aux gens inscrits  sur la liste d’attente (sur le Guichet d’accès à un médecin de ...