X
Rechercher
Publicité

Santé mentale

30 mars: La Journée mondiale des troubles bipolaires

durée 06h00
30 mars 2022
Charlotte Lemieux
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Charlotte Lemieux, Journaliste

Chaque année, le 30 mars, les organismes qui oeuvrent à  la sensibilisation des troubles bipolaires veulent souligner l'importance de changer le regard que l'on peut avoir sur ce trouble, une maladie comme les autres. 

C'est en 2015 qu'a été fondée la Journée mondiale des troubles bipolaires (JMTB), en hommage à la naissance de Vincent Van Gogh, le grand artiste néerlandais postimpressionniste, qui a souffert de cette maladie, avant de s'enlever la vie.

La santé mentale étant encore un sujet tabou, il est important d'ouvrir les « oeillères » et de s'informer sur ce qu'est cette maladie psychique, ainsi que sur la réalité des gens atteints.

Lutter contre les préjugés et faciliter l'accès aux soins et aux services en santé mentale gratuits serait un plus pour la société.

La maladie

Sommairement, les troubles bipolaires sont reconnus comme étant des états excessifs qui causent des déséquilibres dans la vie de la personne atteinte et parfois, dans celle de son entourage. Ces personnes passent par des épisodes de changement de l'humeur qui sont appelés « épisodes ». Trois épisodes régissent l'être en question: l'épisode de manie, l'épisode de dépression et l'épisode stable.

Bien que tout le monde est sujet à des fluctuations d'humeur selon plusieurs facteurs déterminants de la vie, les « bipolaires » vivent ces états de manière plus accentués et sont grandement difficiles à maîtriser.

Personne n'est à l'abri

Lundi dernier, une étude sur la santé mentale a été publiée concernant les travailleurs de petites et de grandes entreprises. Les statistiques ont démontré que c'est plus de la moitié des employés (55%) de PME qui souffrent de problèmes de santé mentale, toutes maladies confondues.

52% des personnes sondées par l’équipe de recherche de l’Université Laval ont déclaré ne pas avoir les ressources nécessaires concernant l'équilibre et le maintien de la santé mentale au sein de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. 

Vivre avec une personne atteinte

Cette journée mondiale souligne aussi l'importance d'aller chercher  l'aide appropriée, que l'on soit atteint ou proche d'une personne atteinte comme un parent, un.e conjoint.e, un.e ami.e.

Des groupes de soutien existent et permettent de mieux comprendre la réalité des gens atteints ainsi que d'offrir des conseils d'intervention adéquats.

Ressources utiles

Association canadienne pour la santé mentale

Relief

CLSC de Salaberry-de-Valleyfield

Pont du Suroît

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

Les vignettes pour plaisanciers sont disponibles à Beauharnois

Les citoyens de Beauharnois qui possèdent une embarcation et prévoient naviguer sur ce territoire pendant la saison estivale sont invités à faire preuve de prévoyance et à se procurer, dès maintenant, une vignette. Celle-ci permet l'accès aux rampes  de mises à l'eau.  Ces installations municipales sont situées aux parcs des Pins, Bourcier et ...

26 mai 2022

Gopal Ducharme descendra la Chaudière en kayak jusqu'à Québec

Après avoir parcouru près de 650 km à pied en saison hivernale, Gopal Ducharme, résident de Salaberry-de-Valleyfield, récidivera dans quelques semaines. Cette fois, c’est à bord d’un kayak qu’il va compléter son défi Un pas à la fois pour la prévention du suicide. « C’est certain que ce sera plus agréable que mes dernières aventures hivernales ...

26 mai 2022

Témoignages d'usagers et de résidents du CISSSMO recherchés

Le CISSS de la Montérégie-Ouest est à la recherche de témoignages de ses usagers et résidents. Que ce soit en CLSC, CHSLD, en réadaptation, dans une résidence à assistance continue, en milieu hospitalier, l'instance de santé veut entendre votre histoire.  Un employé s'est démarqué par la qualité de ses soins? Sa personnalité humaine vous a ...