X
Rechercher
Publicité

Une menace envers le bien être des adolescent.es

Les maisons des jeunes souffrent de graves sous-financement

durée 18h00
23 mars 2022
Charlotte Lemieux
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Charlotte Lemieux, Journaliste

Le Regroupement des maisons des jeunes du Québec (RMJQ) lance un cri du cœur au gouvernement : les maisons des jeunes (MDJ) souffrent présentement d’un grave sous-financement qui menace leur mission auprès des ados et il est urgent d’y remédier.

À l’heure actuelle, les subventions à la mission que reçoivent les MDJ ne correspondent en moyenne qu’à un tiers seulement du budget nécessaire à leur fonctionnement de base. Ultimement, ce sont les adolescent.es qui en sont pénalisé.es, les intervenant.es et les travailleur.es sociaux.

« Le manque de fonds fait qu'on peut pas se concentrer sur l'organisme, parce qu'on passe notre temps à courir comme des poules pas de tête pour obtenir des fonds », mentionne Judith Girouard, présidente du conseil d'administration de la Maison des jeunes de Vaudreuil-Dorion.

Conséquence directe de ce sous-financement: plus de 45 % des maisons des jeunes ont dû fermer leurs portes ou réduire leurs heures d’ouverture au cours de la dernière année par manque de personnel. 

Alors que les MDJ représentent une avenue essentielle pour briser l’isolement et favoriser la santé physique et mentale de milliers de jeunes durement affectés par la pandémie, le Regroupement somme le gouvernement d’agir et d’augmenter leur financement dès le prochain budget.

« Les subventions accordées aux maisons des jeunes étaient déjà insuffisantes bien avant la crise sanitaire. Aujourd’hui, après deux ans de pandémie, nos équipes sont à bout de souffle et les conséquences du sous-financement se font sentir chaque jour : réduction des heures d’ouverture et fermeture partielle, augmentation considérable du taux de roulement moyen du personnel, diminution des activités, etc. L’heure est grave! », s’exclame Nicholas Legault, directeur général du RMJQ.

Le Regroupement des maisons des jeunes du Québec (RMJQ) est véritablement déçu de la faible augmentation des subventions accordées aux organismes communautaires de partout au Québec.

En effet, l’enveloppe totale de rehaussement du financement à la mission des 3 000 organismes en santé et services sociaux, soit 37,1 M$ pour l’année 2022-2023, ne correspond même pas aux 68 M$ nécessaires cette année pour assurer ne serait-ce que le fonctionnement de base des 217 maisons des jeunes (MDJ) membres du RMJQ.

« Nous attendrons de voir tous les détails lors de l’étude des crédits budgétaires, mais clairement les besoins criants de nos organismes communautaires n’ont pas été entendus malgré leur mobilisation historique au cours des dernières semaines », s’est désolé Nicholas Legault, directeur général du RMJQ.

Se mobiliser pour les jeunes

Durant les dernières semaines, le RMJQ a lancé la campagne de mobilisation provinciale « Plus pour nos ados », une initiative d’envergure visant à obtenir le soutien de la population et des député.es politiques québécois.es face à ses demandes au gouvernement.

Ceux-ci pouvaient signifier leur appui en signant une déclaration d’engagement. Au total, ce sont plus de 4 130 citoyen.nes, 169 élu.es et 403 organismes qui ont répondu à l’appel en joignant leur voix à celle du RMJQ.

« Le RMJQ et les maisons des jeunes du Québec ne baisseront pas les bras, continueront de se mobiliser et de faire entendre leur voix auprès du gouvernement pour enfin avoir les moyens de soutenir tous les ados du Québec qui viennent frapper à nos portes », a affirmé Nicholas Legault.

Des besoins importants pour soutenir la jeunesse québécoise

Les nombreux impacts positifs des maisons des jeunes démontrent le bien-fondé de la démarche entreprise par le RMJQ :

« Les maisons des jeunes ont un impact très positif sur leur vies dans les moments difficiles. Ils savent qu'on est là pour les aider et ils sont aussi fier.es de pouvoir nous parler de leurs réussites. Sachez que plus ont a de ressources plus on peut être là pour eux », a confié Benoît, intervenant à la MDJ de Valleyfield.

Il est grand temps d’agir et de se mobiliser collectivement avant que des MDJ se voient dans l’obligation de fermer définitivement leurs portes. Le soutien financier du gouvernement permettrait aux plus de 350 maisons des jeunes du Québec de poursuivre leur mission, soit d’aider les ados à devenir des citoyens critiques, actifs et responsables, tout en favorisant leur santé physique et mentale.

« On veut plus pour nos ados, car c’est toute la société qu’y gagne! Assurer le meilleur avenir possible pour notre relève, ça veut aussi dire plus pour nos maisons de jeunes! », ajoute Nicholas Legault.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Horaire modifié demain dans l'ensemble des installations du CISSSMO

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest rappelle aux citoyens qu'il adoptera, ce lundi le 23 mai, un horaire modifié en raison du congé de la Journée nationale des patriotes. L'ensemble de ses installations situées dans les MRC de Beauharnois-Salaberry, du Haut-Saint-Laurent et de Vaudreuil-Soulanges s'y ...

Cinq amis de Salaberry-de-Valleyfield se partagent 75 988$

Cinq amis détenteurs d'un billet de loterie Lotto Max acheté au Dépanneur Chanteclerc, situé sur la rue Jacques-Cartier, à Salaberry-de-Valleyfield ont appris récemment qu’ils mettaient la main sur 75 988$ grâce à ce petit bout de papier. C’est à la suite du tirage du 6 mai, où ils avaient 6 des 7 numéros gagnants que les cinq hommes ont appris ...

durée Hier 18h03

Des vents forts attendus ce soir dans la région

Les secteurs de Beauharnois-Salaberry, du Haut-Saint-Laurent et de Vaudreuil-Soulanges font l'objet d'une alerte d'orages violents émise par Environnement Canada pour les prochaines heures.  Les conditions sont propices à la formation d'orages violents pouvant produire des rafales très fortes, de la grêle de grosse taille et de la pluie forte cet ...