Publicité

2 janvier 2022 - 12:00 | Mis à jour : 16:18

Couvre-feu

Interdit de promener son chien après 22h au Québec

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Si l’exemption de pouvoir sortir promener son chien dans un rayon d’un kilomètre de sa résidence après 22h était permise vendredi, le lendemain, elle n’était plus dans la liste des sorties autorisées durant le couvre-feu par Québec. Le gouvernement devrait toutefois remettre cette exception sous peu.

Le couvre-feu, qui avait été mis en place du 8 janvier au 28 mai 2021, autorisait la promenade des chiens. À l'époque, l’interdiction de déplacement tombait à 20h et non 22h comme c’est le cas actuellement.

Québec a alors estimé suffisantes les deux heures supplémentaires allouées. Le décret en vigueur ne présente donc pas l’exemption de sortir son chien pour ses besoins. Le gouvernement étudie néanmoins la possibilité de l’inclure à nouveau. 

Une exemption nécessaire pour l’animal

Cette interdiction de sortie peut être un casse-tête pour les travailleurs qui reviennent chez eux peu de temps avant 22h à l’heure actuelle.

« Je trouve ça poussé, il y a des gens qui vivent en appartement ou en condo. Tu fais quoi si tu n’as pas de terrain? », questionne Michel Lacasse, intervenant en comportement canin chez Éducation canine aux Quatre pattes, qui dessert la région, et chroniqueur radio.

Des chiens sont âgés ou ont des conditions médicales qui font en sorte qu’ils ont moins de rétention en ce qui concerne leurs besoins.

Des maîtres, qui ont récemment acquis un chiot, se trouvent également pris entre l’arbre et l’écorce pour le rendre propre. « Il y en a qui se disent qu’ils vont l’entraîner à aller sur un pipi pad et vont ensuite l’entraîner pour l’extérieur. Je vois du monde qui se posent des questions et qui ne savent pas quoi faire ou qui sont mal pris parce qu’ils travaillent tard, qu"ils demeurent dans des condos et n’ont pas de place », indique Michel Lacasse.

Outre permettre au chien de faire ses besoins, M. Lacasse rappelle qu’il est important pour l’animal de sortir pour bouger. « On ne peut pas laisser un chien dans une maison toute la journée à ne rien faire », ajoute-t-il.

Ce dernier dit toutefois comprendre la situation sanitaire, mais qu’il serait tout de même possible de faire cette exception.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.