Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques

Une réforme à coût nul de l'assurance-emploi est possible selon l'IRIS

durée 11h02
22 octobre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) propose une réforme à coût nul de l’assurance−emploi au Canada, quelques heures après que le gouvernement du Canada eut annoncé la fin des versements de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) au−delà du 23 octobre. 

Dans une note socioéconomique transmise vendredi, l’IRIS dit avoir calculé le coût d’une réforme qui permettrait d’accroître l’accès aux prestations pour les travailleurs les plus précaires, de limiter les exclusions et d’améliorer le maintien du revenu.   

L’IRIS signale que la réforme ajouterait environ 4 milliards $ aux dépenses fédérales par la restauration de la contribution de l’État au régime et grâce aux retombées fiscales, elle aurait un impact positif sur les finances des provinces.   

L’Institut affirme donc qu’en ajustant les paramètres du régime, la réforme se ferait à coût nul pour le programme.   

La réforme de l’IRIS propose de réduire le seuil d’accessibilité aux prestations à 350 heures, ou 13 semaines travaillées, et d’établir un plancher de 35 semaines en ce qui a trait à la durée des prestations.   

L’étude suggère aussi de relever le taux de prestation à 70 % du précédent revenu d’emploi et d’éliminer certaines exclusions. L’IRIS croit par exemple que le fait de démissionner d’un emploi devrait être un motif valable pour justifier l’accès d’un chômeur aux prestations.   

L’étude signale que la fin de la PCRE rend plus urgent un régime d’assurance−emploi plus accessible, plus généreux et plus universel. Elle reproche aux réformes mises en place depuis 30 ans d’avoir déresponsabilisé l’État face aux chômeurs, d’avoir provoqué une détérioration de l’accès aux prestations et d’avoir privilégié l’intérêt des employeurs avant celui des salariés.   

La subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la subvention d’urgence pour le loyer (SUCL) prendront fin ce samedi, comme prévu. Le programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC), la prestation canadienne de la relance économique pour les proches aidants et la prestation canadienne de maladie pour la relance économique, pour leur part, sont prolongés jusqu’au 7 mai prochain.   

Le ministère des Finances estime que les nouvelles mesures d’aide aux entreprises coûteront 7,4 milliards $ du 24 octobre au 7 mai, comparativement aux 289 milliards $ dépensés en soutien aux travailleurs et aux entreprises depuis le début de la pandémie de COVID−19.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Ne plus refuser de denrées, voilà l'objectif de Moisson Sud-Ouest

C’est en mode virtuel, le 22 juin, que l’organisme Moisson Sud-Ouest (MSO) tenait son assemblée générale annuelle visant à faire le bilan de l’année 2021.  On y a notamment appris que la banque alimentaire a connu une hausse des demandes de 30% depuis la pandémie. « Au total, nous fournissons des denrées à 85 organismes accrédités sur les ...

durée Hier 17h00

Québec investi près de 150 000$ dans la restauration des clochers de la Basilique-cathédrale Ste-Cécile

Le gouvernement provincial va investir près de 24 M $ dans la restauration et la requalification de bâtiments patrimoniaux culturels à caractère religieux situés aux quatre coins de la provine. L’un des projets retenus dans le cadre du volet 1 – immobilier prend place à Salaberry-de-Valleyfield. La Basilique-cathédrale Sainte-Cécile figure dans ...

durée Hier 12h00

Retour en images sur le défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Salaberry-de-Valleyfield

C’est ce vendredi, le 24 juin, que se tenait le défilé de la Fête nationale dans les rues de Salaberry-de-Valleyfield. Fidèles à leur habitude, c’est par centaines que les citoyens se sont massés aux abords du parcours pour admirer le long cortège. C’est sur le coup de 18h que les chars allégoriques et autres participants du défilé ont pris le ...