Publicité

1 octobre 2021 - 12:14

Semaine de prévention des incendies

Vos avertisseurs de fumée sont-ils fonctionnels?

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans le cadre de la Semaine de prévention des incendies, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield incite les citoyens à vérifier, tester et installer les détecteurs de fumée, lorsqu’ils sont manquants.

Lors des inspections, l’équipe de prévention constate trop souvent le dysfonctionnement d’avertisseurs de fumée. Il faut se rappeler que la plupart des décès dans un incendie sont liés à la fumée, qui peut asphyxier une personne en trois minutes. Il est donc crucial d’être averti rapidement pour sortir aussi vite que possible d’une résidence en flammes. Pour être efficace, imaginer un plan d’évacuation permet d’éviter, dans la panique, des erreurs irréparables.

L'avertisseur de fumée est obligatoire

Depuis janvier 2001, la Ville possède une réglementation sur les avertisseurs de fumée les rendant obligatoires dans tous les logements de la ville. Les logements construits à partir de janvier 2001 doivent comporter des avertisseurs branchés sur le circuit électrique domestique, être reliés électriquement entre eux et être munis d'une pile de secours. Les logements construits depuis le 18 août 2016 peuvent être dotés d'avertisseurs à piles, mais lors de travaux majeurs, ils sont à remplacer par de nouveaux appareils branchés sur le circuit électrique.

Installation des avertisseurs de fumée

Dans un logement, il doit y avoir au moins un avertisseur de fumée par étage incluant le sous-sol. À l'étage des chambres à coucher, l'avertisseur de fumée doit être installé dans le corridor ou dans la pièce menant aux chambres à coucher et être à moins de cinq mètres de toutes les portes de chambres. Ils doivent être positionnés au plafond à environ 15 cm du mur. Ceux installés dans les autres escaliers de la maison devraient être posés directement au-dessus de la marche du haut.

Dans un immeuble à appartements, il est obligatoire d'avoir un avertisseur de fumée à l'intérieur de chaque logement. Celui-ci doit être installé dans le corridor ou dans la pièce menant aux chambres à coucher et être à moins de cinq mètres de toutes les portes de chambres. Il doit y avoir également au moins un avertisseur de fumée dans chaque corridor commun à tous les 15 mètres ainsi que dans toutes les cages d'escalier d'issue.

Les propriétaires sont responsables de fournir et d’installer les avertisseurs de fumée requis dans chacun des logements, puis d’entretenir ceux installés dans les corridors communs et les cages d'escalier. Le locataire est responsable du maintien en bon état de fonctionnement et donc du changement de pile.

Entretien des avertisseurs de fumée

Les avertisseurs de fumée sont à tester tous les mois en appuyant sur le bouton d’essai. Les modèles de plus de dix ans sont à remplacer. Les piles se changent deux fois par année. À cette occasion, il faut retirer le couvercle, essuyer l’avertisseur avec un linge humide et aspirer légèrement l’intérieur pour retirer la poussière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.