Publicité

5 août 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:17

Études et investigations en cours

Hydro‐Québec planifie la mise à jour du complexe hydroélectrique Beauharnois-Les Cèdres

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Depuis 2016, Hydro-Québec tient d'importantes études et investigations techniques et environnementales de ses ouvrages situés sur le Fleuve Saint-Laurent et sur les digues du canal de Beauharnois. L'objectif? Évaluer les travaux nécessaires au maintien de ses installations dont l'âge oscille entre 50 et 107 ans. 

Ces analyses prendront fin en 2022 et seront suivies d'autres étapes dont la planification et la réalisation des travaux identifiés au cours de cette période. 

« Cette opération d'études et d'investigations dure longtemps puisqu'il y a plusieurs éléments techniques, environnementaux, mécaniques à évaluer tant sur les milieux naturels que sur les milieux humains. Par exemple, on veut comprendre les éventuels impacts des futurs travaux de réfection sur la faune et la flore environnante, mais aussi sur la population riveraine », explique Louis-Philippe Caron, Chef – Projets des installations de production.

Au total, le  complexe hydroélectrique de Beauharnois-Les Cèdres compte une trentaine d’ouvrages tels que barrages, digues et ouvrages régulateurs. Ceux-ci ont été construits entre 1911 et 1971 et contribuent encore aujourd’hui à réguler les eaux du fleuve Saint-Laurent afin de permettre la navigation sur la Voie Maritime du Saint-Laurent et la production hydroélectrique aux centrales des Cèdres et de Beauharnois. Cette dernière, cinquième centrale du Québec pour la puissance installée, joue un rôle stratégique pour Hydro-Québec grâce à son emplacement à proximité du réseau montréalais et des marchés ontarien et américain d’exportation d’électricité.

L'objectif derrière ce travail d'analyse de longue haleine est d'assurer la pérennité du complexe hydroélectrique Beauharnois-Les Cèdres en effectuant les travaux requis pour y arriver. 

« Nous souhaitons que nos projets s’intègrent harmonieusement dans le milieu d’accueil. C’est pourquoi nous élaborons chaque nouveau projet selon des standards techniques rigoureux tout en recherchant un équilibre entre les trois pôles du développement durable, soit les aspects sociaux, environnementaux et économiques », ajoute Emmanuelle Andrée Hoga, cheffe de projets pour le Complexe de Beauharnois-Les-Cèdres.

Un site web informatif mis en ligne 

Afin de familiariser davantage le public à ses ouvrages, Hydro-Québec a mis en ligne un site Internet qui permet de découvrir ses installations et les études et investigations en cours. Il illustre aussi de manière interactive le parcours de l’eau entre le lac Ontario et le lac St-Louis. On peut le consulter à l’adresse : www.hydroquebec.com/projets/beauharnois-les-cedres/.

La population est également invitée à soumettre ses questions et commentaires au 1 877 653‐1139 ou par courriel à [email protected]

En entrevue avec Néomédia, M. Caron explique les grandes lignes du projet, son échéancier et les prochaines étapes à venir dans ce dossier. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.