Publicité

18 juillet 2021 - 12:00

Mise en garde de la CNESST

Prudence lors de travaux près d’une ligne électrique aérienne sous tension

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lance un appel à la vigilance et tient à rappeler aux travailleuses et travailleurs, ainsi qu’aux employeurs, l’importance de respecter les distances d’approche minimales lors de travaux à proximité d’une ligne aérienne électrique sous tension.

Cette mise en garde survient parce que plusieurs accidents graves et mortels sont survenus partout au Québec, au cours des dernières années, près de lignes électriques aériennes sous tension sur des lieux de travail.

Rappelons que ce danger constitue l’une des tolérances zéro à la CNESST, soit une conséquence grave et jugée intolérable.

Que ce soit sur les chantiers de construction lors de l’élévation de structures, lors de la rénovation de toitures, ou pour toute autre tâche qui exige de travailler en hauteur, les travailleuses et travailleurs peuvent être amenés à exécuter des travaux près des lignes électriques aériennes sous tension. L’élagage, l’abattage, l’entretien de luminaires de rue ou la pose de panneaux publicitaires, la livraison de matériaux et les travaux de bétonnage sont aussi des tâches à risque.

Il est donc essentiel de respecter les distances minimales d’approche d’une de ces lignes afin d’éviter des électrisations, des brûlures graves, des chutes ou même une électrocution.

L'organisme souhaite alors rappeler aux employeurs que des mesures doivent donc être mises pour assurer la sécurité des travailleurs.

Mesures de prévention
À proximité d’une ligne électrique aérienne de moins de 125kV, mais de plus de 750v, l’employeur doit s’assurer de contrôler le risque pour qu'à aucun moment, rien ni personne ne puisse pénétrer dans la zone de trois mètres (d’autres distances peuvent s’appliquer selon la tension de la ligne) pour exécuter le travail. Cela, soit en adaptant les méthodes de travail, soit en utilisant des équipements mieux adaptés.

Aussi, lorsqu’une pièce, une charge, un échafaudage, un élément de machinerie ou une personne risque d’être à proximité d’une ligne électrique à moins de la distance d’approche minimale, l’employeur doit s’assurer que :
- la ligne électrique est mise hors tension,
ou qu'une convention écrite est instituée avec l’entreprise d’exploitation d’énergie électrique, comme HydroQuébec, sur les mesures de sécurité à prendre, et que cette convention est accessible au personnel,
- ou encore que l’équipement roulant et déployable utilisé soit muni d’un dispositif limiteur de portée permettant le respect des distances minimales d’approche prévues.

Selon les tâches à exécuter, l’une des mesures suivantes ou les deux doivent être prises par l’employeur pour assurer la sécurité du travailleur :
• lorsque les travaux ont lieu sur un chantier de construction, informer la CNESST à l’aide de  l’avis d’ouverture du chantier  de l’exécution de travaux près d’une ligne électrique;
• pour les travaux exécutés à proximité de lignes électriques basse tension (750 volts ou moins), il doit y avoir une isolation entre le travailleur et les parties sous tension non isolées.

Mesures particulières pour l’élagage
Seul un entrepreneur autorisé en vertu d’un contrat ou d’une convention avec une entreprise d’exploitation d’énergie électrique peut effectuer des travaux à moins de trois mètres d’un réseau électrique de moyenne tension. Une copie du contrat ou de la convention doit être accessible sur les lieux de travail.

Étant une tolérance zéro, le travail à proximité de lignes électriques sous tension doit être encadré. En l’absence des mesures de prévention requises, l’employeur s’expose à un arrêt des travaux et est passible de poursuites pénales.

Plus d'informations sont disponibles sur le site internet de la CNESST.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.