Publicité

25 juin 2021 - 05:00

Programme d’aide financière pour les bâtiments municipaux

Trois municipalités du comté se partageront plus de 300 000$

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Trois municipalités de la MRC de Beauharnois-Salaberry se partageront prochainement une somme totale de 320 736$ dans le cadre du tout nouveau Programme d’aide financière pour les bâtiments municipaux (PRABAM). Ces montant les aideront à réaliser des travaux d'amélioration de leurs infrastructures municipales et communautaires. 

L'annonce a été officialisée par le député de Beauharnois, Claude Reid, au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. Par cette initiative, le gouvernement du Québec veut encourager la vitalité économique et sociale dans les régions, notamment dans les plus petites municipalités.

Voici les sommes accordées pour le comté de Beauharnois: 

- Saint-Louis-de-Gonzague: 111 737$;

- Saint-Étienne-de-Beauharnois: 96 456 $;

- Saint-Stanislas-de-Kostka: 112 543$. 

Concrètement, cette aide financière permettra à la municipalité bénéficiaire, sur une période de deux ans, de procéder notamment à des travaux de rénovation, de réfection, de mise aux normes, d’agrandissement ou de construction de son hôtel de ville, caserne de pompiers, garage et entrepôt municipaux ainsi que de leur centre et salle communautaire.

« Ce nouveau programme facilitera la réalisation de projets pour plusieurs bâtiments municipaux du comté. Les effets de ces investissements seront non négligeables pour nos milieux et cet appui sera d’autant plus important, car ce sont les citoyennes et les citoyens qui en bénéficieront. Je suis très heureux pour les administrations municipales et surtout pour les gens de chez nous, qui peuvent compter sur notre gouvernement pour les soutenir dans leurs projets », précise 
Claude Reid, député de Beauharnois. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.