Publicité

17 juin 2021 - 11:00

Hommage pour l'homme décédé en janvier dernier

L'ancien maire de Sainte-Martine, Léo Myre aura un parc à son nom

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L'ancien maire de Sainte-Martine, Léo Myre, sera très prochainement immortalisé définitivement au sein de la petite municipalité. C'est que les élus actuels ont décidé de donner son nom à un nouveau parc qui se situe sur les anciens terrains de l'École d'agriculture, à l'extrémité de la rue de la Ferme. 

C’est avec reconnaissance que le conseil municipal adoptait le 8 juin dernier lors de la séance du conseil, une résolution permettant de nommer cet espace au nom de l'ancienne figure politique locale, décédée le 21 janvier dernier. Une pelletée de terre officielle avec la famille de M. Myre, le 1er juin, a marqué le début des travaux d’aménagement de l’espace vert.

L'espace Léo-Myre permet de relier la piste cyclable du Parc régional Beauharnois-Salaberry aux parcs Nolasque-April et Paul- Léveillé. Actuellement entièrement gazonné et border de nombreux arbres presque matures, le futur parc offrira un sentier, agrémenté de haltes, permettant de circuler aisément entre la rivière Châteauguay et la piste cyclable. Ce nouveau lien avec le Parc régional pourrait également permettre un plus grand achalandage des activités touristiques offertes dans les parcs à proximité, soit la location d’embarcations au parc Paul-Léveillé et la Fête des Moissons au parc Nolasque-April.

« L’aménagement du parc Léo-Myre crée un nouveau corridor propice aux déplacements actifs et en plus, ce lien mène directement vers des activités touristiques estivales qui démarquent Sainte-Martine dans la région. Nous espérons donner envie aux Martinois et Martinoises, ainsi qu’à la population de la MRC Beauharnois-Salaberry, d’enfourcher leurs vélos pour venir naviguer sur notre belle rivière » s’enthousiasme la mairesse, Maude Laberge.

Une nomination toute naturelle 

À la suite de son décès en janvier 2021, le conseil municipal a souhaité rendre hommage à Léo Myre, maire de Sainte-Martine de 1985 à 1993 en nommant un lieu en son honneur.

Le projet d’aménagement du parc sur les anciens terrains de l’École d’agriculture était tout à fait propice à cette nomination. Né en 1934 à Saint-Louis-de-Gonzague, Léo Myre a étudié à l’École d’agriculture de Sainte-Martine et y a obtenu son diplôme en 1955. Après la fermeture de l’école, il a été un fervent défenseur du patrimoine de ce lieu d’enseignement et a promu son histoire. Durant ces années au service de la communauté, M. Myre permit la modernisation de certaines infrastructures comme les égouts et l’aqueduc ainsi que la construction du pavillon des patineurs.

En plus d’avoir œuvré au développement de la municipalité durant ses deux mandats à la mairie, il a entre autres fondé, la Société du patrimoine de Sainte-Martine en 1998 et en fût membre bénévole actif jusqu’en 2019. Il a fait carrière comme courtier en assurances et s’est grandement impliqué dans différentes organisations, dont les Chevaliers de Colomb et la SCABRIC, l’organisme qui fait la location d’embarcations au parc Paul-Léveillé et dont il a été le premier président.

Pendant ses temps libres Léo Myre était un horticulteur amateur passionné, tout particulièrement des plantes hosta dont il avait de nombreuses variétés à sa résidence. « Lors de la visite du futur parc, les enfants de M. Myre nous ont offert d’implanter dans nos aménagements quelques hostas qui proviennent directement de son jardin personnel. Un beau détail qui viendra renforcir la présence de notre ancien maire dans ce lieu public », mentionne la mairesse Maude Laberge.

Les travaux d’aménagement en cours devraient se terminer d’ici la fin de l’été et ainsi permettre l’inauguration du parc Léo-Myre à l’automne 2021.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.