Publicité

1 juin 2021 - 08:00

Le Comité Sauvons le Centre mère-enfant a rencontré la direction générale du CISSSMO

Vent d'optimisme pour le maintien des services à l'Hôpital du Suroît

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la suite de sa nomination à la direction du CISSSMO, le Comité Sauvons le Centre mère-enfant a rapidement rencontré Lise Verreault le 19 mai dernier. Des représentants de la Chambre de commerce Beauharnois, Valleyfield, Haut-Saint- Laurent, de la Coalition intersyndical Coton-46, de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, de la CDC du Haut-Saint-Laurent, de la CDC Beauharnois-Salaberry et un représentant citoyen on pris parole lors de cette rencontre.

Dans un premier temps, le regroupement a démontré en quoi le plan clinique prévoyant la fermeture de 10 services de l’hôpital du Suroît pour les transférer au nouvel hôpital à construire à Vaudreuil-Dorion commettait une grave injustice et compromettait l’avenir de la région sud-ouest du Québec.

Les prises de parole des représentants du comité soulignaient qu’au cours des dernières années de nouvelles entreprises se sont établies dans la région et que plusieurs autres ont déjà confirmé leur implantation.

«Ce renouveau industriel a entrainé un important développement résidentiel autant à Salaberry-de-Valleyfield que dans les autres municipalités de la région et laisse entrevoir l’établissement de nombreuses jeunes familles pour les mois et les années à venir. Sans compter que des familles du Haut St-Laurent se retrouveraient à plus d’une heure du futur hôpital de Vaudreuil, nous avons établi que cette nouvelle réalité vient totalement justifier le maintien de l’unité de naissance et de pédiatrie à l’Hôpital du Suroît », précise-t-on par voie de communiqué. 

«  Nous avons également insisté sur le fait que les populations du Haut St- Laurent et de Beauharnois-Salaberry sont parmi les plus défavorisées de la Montérégie et que dans cette situation l’accessibilité et la proximité des services de santé sont essentielles pour répondre à leurs besoins. C’est vrai pour les jeunes familles, mais également pour les personnes âgées qui verraient disparaître de Valleyfield la chirurgie de l’œil, l’audiologie et la médecine nucléaire », ajoute  Edith Gariépy, porte parole de la mobilisation.

De son côté Mme Verreault a signalé qu’elle prenait bonne note de la présentation du comité et a précisé qu’elle avait reçu le mandat de réviser le plan clinique pour assurer une juste répartition des services sur l’ensemble du territoire de la Montérégie-Ouest. Elle a salué la mobilisation de tous les secteurs de la population régionale et a invité le comité à la poursuivre ses efforts. 

« Nous en avons conclu que la porte était entrouverte au maintien des services de l’hôpital du Suroît. Au cours des semaines à venir, nous nous attendons à être sérieusement consultés par les responsables de la révision du plan clinique. Nous nous attendons également à l’élaboration d’un plan concret de recrutement et de rétention du personnel à l’Hôpital du Suroît qui a connu et connaîtra de graves problèmes avec l’établissement d’un nouvel hôpital à Vaudreuil. Un vent d’espoir se profile. Loin de relâcher, nous avons l’intention d’intensifier la mobilisation régionale au cours des semaines à venir », conclut le comité. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.