Publicité

18 mai 2021 - 10:00

COVID-19 dans les écoles

La Santé publique de la Montérégie demande aux élèves de maintenir leurs efforts

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Alors que l’année scolaire tire à sa fin, la Direction de la santé publique de la Montérégie, invite les établissements scolaires, mais également les étudiants à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre la COVID-19.

Dans une communication envoyée aux parents d’élèves, la directrice de la santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, salue la résilience des jeunes, mais rappelle également que la bataille n’est toujours pas gagnée.

« L’année scolaire qui s’achève a été remplie de défis pour les enfants et les adolescents qui n’ont pas pu côtoyer leurs amis comme ils en avaient l’habitude et qui ont dû apprivoiser l’école à distance ou dans des conditions différentes.Pendant cette année de pandémie, les jeunes ont su nous impressionner par leur résilience et leur capacité d’adaptation aux mesures sanitaires. Actuellement, la diminution du nombre de nouveaux cas et la vaccination qui progresse nous donnent l’espoir de retrouver un rythme de vie plus normal au cours des prochains mois. Toutefois, même si nous voyons des signes d’amélioration, nous ne sommes pas encore sortis de cette troisième vague », indique-t-elle.

Selon la Dre Loslier, la présence de cas de COVID dans plusieurs écoles entraîne encore des éclosions que les équipes de santé publique, en collaboration avec le milieu scolaire, tentent de contenir notamment en isolant le plus rapidement possible les cas et les contacts des personnes atteintes.

« Dans certains milieux scolaires, on dit observer un certain relâchement particulièrement sur les heures du midi lorsque les jeunes se déplacent pour aller dîner à la maison ou se rassemblent à l’extérieur avec leurs amis pour pique-niquer. Comme vous le savez, il est actuellement permis de pratiquer des activités extérieures avec 7 autres personnes qui ne font pas partie de notre bulle familiale. Nous devons toutefois porter le masque adéquatement (couverture du nez et de la bouche) si nous ne sommes pas en mesure de rester à deux mètres des autres personnes. Lors des dîners à l’extérieur, le respect de cette distance est particulièrement important. Rappelons aussi qu’actuellement, il n’est toujours pas permis de recevoir à la maison des amis de nos enfants, même s’ils font partie du même groupe bulle à l’école », ajoute la directrice de la santé publique.

Afin de permettre aux étudiants une fin d’année scolaire en toute sécurité, Julie Loslier fait appel à la collaboration des parents. « Nous faisons appel à vous pour les encourager à participer à l’effort collectif qui est toujours nécessaire pour que nous puissions retrouver une vie normale. »

Situation dans les écoles de Beauharnois-Salaberry

En date du 14 mai, six établissements du Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands figuraient sur la liste émise par le gouvernement. Celle-ci fait état des cas actifs dans les milieux scolaires de la province. 

Selon les dernières données publiées par Québec, le 14 mai, les écoles suivantes indiquaient avoir au moins un cas d’infection entre leurs murs:

- École des-Patriotes de Beauharnois;

- École Élizabeth-Monette;

- École Notre-Dame-du-Rosaire; 

- École Sacré-Coeur;

- École Saint-Joseph-Artisan;

-École Sainte-Martine; 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.