Publicité

10 mai 2021 - 05:00

Un cahier spécial de 20 pages s'intéresse à ses attraits

Salaberry-de-Valleyfield en vedette dans le magazine Québec Entreprise

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield fait parler d'elle, depuis plusieurs mois, à l'échelle provinciale, notamment en raison de son potentiel d'attraction, tant sur le plan résidentiel que commercial et industriel. Pas étonnant que le magazine Québec Entreprise consacre 20 pages à la capitale du Suroît dans un cahier spécial publié tout récemment. 

Le sujet? L'effervescence et l'essor économiques de la Ville depuis les dernières années. La publication, via plusieurs entrevues avec des figures de Salaberry-de-Valleyfield, dont le maire Miguel Lemieux, s'attarde sur les nombreux attraits de la municipalité. 

Parmi les sujets abordés, on peut nommer: sa position géographique enviable, ses activités portuaires en croissance, ses installations nautiques et sa proximité avec Montréal et Toronto. 

Le cahier spécial met aussi de l'avant certaines entreprises et industries situées sur le territoire de Salaberry-de-Valleyfield ou encore celles qui s'y établiront prochainement. Nommons Ok Pneus, qui investi plusieurs milliers de dollars dans un des parcs industriels, Ébénisterie St-Urbain (EBSU) qui va inaugurer une nouvelle usine de 180 000 pieds carrés dans le complexe industriel Valdev ou Canadian Tire qui va déménager son entrepôt de Baie-D'Urfé en sol campivallensien. 

L'entreprise CEZinc, très impliquée dans la communauté, occupe aussi une place de choix dans ce cahier spécial. D'autres joueurs du milieu des affaires comme Valleytank, Ali Excavation, Pierre Laroche inc, Shellex groupe conseil et Flotel y sont aussi mis en lumière. 


 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.