Publicité

7 mai 2021 - 15:00

Capsule explicative

La Santé publique de la Montérégie fait le point sur les paliers sous-régionaux 

Le nombre de nouvelles infections à la COVID-19 étant à la baisse dans la région peut amener plusieurs personnes à se poser la question suivante: pourquoi rester en zone rouge de façon uniforme au lieu d’assouplir les mesures en fonction des MRC ?

La directrice de la Santé publique de la Montérégie, Julie Loslier, sentait le besoin de faire une nouvelle capsule vidéo afin d’expliquer à la population pourquoi certaines MRC ne tombent pas en zone orange. 

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte comme la capacité hospitalière du milieu qui ne dépend pas uniquement des MRC ou encore la capacité de traçage intensif par la santé publique. 

Toutefois, comme l’a expliqué Mme Loslier, le principal facteur tient au fait que la situation reste encore très instable. « Quand on arrive à l’échelle des MRC, vu qu’on a des plus petits dénominateurs, il s’agit d’avoir une seule éclosion pour que ça bascule rapidement dans taux qu’on qualifie de rouge », précise-t-elle. 

Certaines régions joueraient donc trop au yo-yo pour reprendre les termes utilisés lors du reconfinement annoncé par le premier ministre François Legault quelques semaines après avoir déconfiné en avril. « Ça deviendrait ingérable parce qu’on est une région, les gens se promènent, et surtout ça varie très rapidement », ajoute Mme Loslier. 

Un découpage sous-régional serait alors trop dangereux selon cette dernière. « Mon objectif, c’est aussi de retrouver le plus possible de libertés rapidement, mais il faut que cela se fasse dans des conditions de sécurité pour la population », rappelle-t-elle. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.