Publicité

4 mai 2021 - 11:00

Investissement de 65 000$

Beauharnois aura son parc à chiens au cours de l'été

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la suite de la publication de certaines informations diffusées sur les réseaux sociaux, la Ville de Beauharnois souhaite donner l’heure juste et rectifier les faits concernant le projet de parc à chiens sur son territoire.

La demande récurrente des citoyens a été entendue et l'administration municipale confirme que Beauharnois aura son parc canin. Celui-ci sera situé sur l'un des terrains de baseball inutilisé du parc Bissonnette à la suite de sa conversion. 

Toutefois, il est prématuré d’annoncer l’ouverture de ce site : « Plusieurs étapes doivent être réalisées avant d’annoncer la mise en opération du parc à chiens puisque le site n’est aucunement aménagé en ce sens. Nous venons tout juste d’attitrer un responsable à ce projet qui est toujours au stade embryonnaire. D’ailleurs, je n’ai jamais invité les citoyens à s’y rendre puisque ce lieu demeure un terrain de baseball jusqu’à avis contraire de la part de la Ville » a tenu à rectifier le maire de Beauharnois, Bruno Tremblay.

De la réglementation qui encadrera l’utilisation du parc jusqu’aux travaux d’aménagement, en passant par l’octroi des contrats nécessaires, l’administration a beaucoup de travail et d’études à réaliser avant de faire une annonce officielle.

Ce projet est évalué à 65 000 $ et il a été prévu au Programme triennal des immobilisations 2021- 2022-2023. Ainsi, la première phase des travaux, évaluée à 15 000 $, devrait débuter dans les prochaines semaines afin de rendre les installations disponibles dès cet été. Dans un deuxième temps, une somme de 50 000 $ est prévue dans le but d’ajouter des équipements et des installations pour plus de commodités.

« Les chiens ont besoin d’espace pour sauter ou courir et nous souhaitons de tout cœur répondre aux besoins des propriétaires canins en finalisant ce projet rapidement », ajoute le premier magistrat.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.