Publicité

29 avril 2021 - 12:16

Réaction du comité citoyen à la suite du congédiement de Yves Masse

Le comité Sauvons le Centre Mère-enfant espère un changement organisationnel au CISSSMO

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Bien que satisfait de voir que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, prendre acte dans le dossier du CISSSMO, le comité Sauvons le Centre Mère-enfant est catégorique. Ce n’est pas en remplaçant une seule personne au sein d’une organisation que l’on en change pour autant la culture organisationnelle.

« Le congédiement de M. Massé n’était pas une demande du comité Sauvons le Centre Mère-enfant. Ce que nous voulons est un changement dans les pratiques et la mise sous tutelle du CISSSMO par le ministre Dubé. Nous sommes satisfaits de voir que ce dernier s’occupe du dossier et est sensibilisé à celui-ci, mais ce n’est pas le départ d’une seule personne qui va changer les choses », indique la porte-parole du comité, Édith Gariépy à Néomédia Valleyfield.

Pour le comité Sauvons le Centre Mère-enfant, les appuis du milieu de la santé, des intervenants politiques et de la population sont nombreux. Pour Mme Gariépy et ses collègues, les problèmes de gestion, de rétention de ressources humaines et le manque de collaboration entre les départements de même que la collaboration avec la communauté du CISSSMO sont bien présents.

« Malgré une pétition de 7000 noms demander de maintenir dix services à l’Hôpital du Suroît à la suite de l’ouverture du centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges en 2026, nous n’avons pas d’écoute en ce qui a trait à la révision de cette décision. C’est une lacune puisque, pour le moment, les autorités ne respectent pas l’acceptabilité sociale. »

En conclusion, Mme Gariépy indique qu’elle espère que le successeur de Yves Masse, à la tête du CISSSMO, aura plus de bienveillance. « J’espère que celle-ci va se refléter plus dans les services offerts aux usagers », souhaite-t-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.