Publicité

9 avril 2021 - 10:00

200 doses écoulées hier à Salaberry-de-Valleyfield

Les 55 ans et plus disent oui au AstraZeneca

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les personnes âgées entre 55 et 79 ans désirant recevoir le vaccin AstraZeneca à la clinique de Salaberry-de-Valleyfield pouvaient s’y présenter hier et aujourd’hui, le vendredi 9 avril, toute la journée. Ce matin au passage de Néomédia sur place, l’affluence était beaucoup moins importante qu’hier.

Selon les informations communiquées à Néomédia par le CISSSMO, 200 doses du AstraZeneca étaient disponibles pour la vaccination au cours de la journée d’hier. Elles ont toutes été écoulées. Pour aujourd’hui, la quantité de vaccin est similaire. « Bravo aux équipes sur place qui ont fait preuve de beaucoup d’agilité et d’un court préavis pour tout planifier », précise la responsable des communications au CISSSMO, Jade Saint-Jean.

Selon un témoin présent sur place hier, la file d’attente pour recevoir une première dose du AstraZeneca s’étendait sur plusieurs mètres. Pour ceux qui connaissent le Centre Valleyfield, centre commercial situé sur la rue Dufferin, les gens attendaient en longeant ce bâtiment, jusqu’au Jean Coutu. Au plus fort de l’attente, la file se rendait même jusqu’à restaurant La Demande générale, située de l’autre côté de la rue près du McDonald’s.

Au moment d’écrire ces lignes, il est impossible si d’autres cliniques de vaccination sans rendez-vous pour le AstraZeneca se tiendront dans un avenir rapproché.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.