Publicité

6 avril 2021 - 18:01 | Mis à jour : 18:27

Bilan de la situation épidémiologique dans le Suroît

La COVID-19 encore sous contrôle dans la région

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La situation épidémiologique se détériore depuis environ deux semaines avec une légère augmentation du nombre de nouveaux cas dans le Suroît. La vaccination continue de progresser.

Le nombre de nouveaux cas est à la hausse dans le Suroît, et ce tout particulièrement dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges qui présente 85 nouveaux cas dans la dernière semaine. La MRC de Beauharnois-Salaberry reste quant à elle stable avec 13 nouvelles infections à la COVID-19. 

La situation demeure sous contrôle comparativement à d’autres régions au Québec, mais comme l’a mentionné le premier ministre François Legault lors de son point de presse de 17h, « il y a un risque selon les experts qu’il y ait une forte augmentation des cas entre autres dans la grande région de Montréal [...] On se dit que c’est probablement une question de jours ou de semaines »

Profil de la région 

Les cas sont surtout présents chez les personnes de moins de 40 ans selon la Direction de la santé publique de la Montérégie. Ces derniers ont tendance à propager les variants du coronavirus. D’ailleurs, leur proportion est passée de 33,5 à 47,3 pour 100 000 habitants en l’espace d’une semaine. 

Les éclosions ont majoritairement lieu en milieu de travail (32) et scolaire (23). En ce qui concerne les hospitalisations et les décès, ceux-ci sont stables depuis plus ou moins un mois dans la région. 

L’accélération de la vaccination

Les plages horaires sont officiellement ouvertes pour les 60 ans et plus en Montérégie. La vaccination en pharmacie est aussi désormais possible sur le territoire, ce qui devrait considérablement accélérer le rythme au cours des prochaines semaines.

Le nombre de personnes vaccinées représente maintenant 14% de la population montérégienne avec 224 468 doses administrées. Québec a indiqué vouloir étendre la vaccination aux malades chroniques et aux travailleurs essentiels dans les prochains jours. 

Le vaccin d’AstraZeneca, qui en inquiète certains, sera autorisé pour les 55 ans et plus. Il est important de rappeler que les risques de thrombose associés à ce dernier sont pratiquement nuls comparativement à la COVID-19. 

Un total de 700 000 doses est attendu cette semaine pour l’ensemble de la province. L’objectif d’avoir vacciné tous les Québécois voulant l’être d’ici le 24 juin est ainsi toujours prévu.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.