Publicité

3 avril 2021 - 13:00

Doit-on envisager un reconfinement pour Beauharnois ?

Les variants prennent de plus en plus de place dans la région

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Les nouvelles infections aux variants du coronavirus se font sentir en Montérégie. Leur nombre a bondi d’un peu moins de 100 nouveaux cas en l’espace de trois jours. 

La proximité de la région du Suroît à Montréal jette les bases à un possible reconfinement pour la région. Même si la Montérégie ne présente que 37,6 cas de variants pour 100 000 habitants, il n’en demeure pas moins que la ville de Montréal a un bilan quatre fois plus élevé. 

Depuis mercredi, ce taux a grimpé de près de 90% en Montérégie. Le Québec dépasse ainsi les prévisions émises par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) quant au criblage positif. La courbe des variants ne semble pas s'aplatir. 

« On voit que globalement dans la Montérégie, les taux commencent à réaugmenter. Je dirais qu’on n’est pas en perte de contrôle comme on a pu le voir dans d’autres régions, mais bref il y a une augmentation soutenue qui est progressive », témoignait, la directrice régionale de la santé publique, Julie Loslier dans une vidéo diffusée le 1er avril dernier. 

Une municipalité de la région de Beauharnois-Salaberry, fait partie du Grand Montréal et pourrait être la cible de mesures spéciales d’urgence tout comme à Québec, Lévis et Gatineau où le couvre-feu de 20h à 5h est de retour. Aucun changement n’est prévu pour le moment, mais cela pourrait être une question de jours. 

Portrait des variants présents 

Ces derniers sont plus contagieux que la souche zéro. La région n’a pour l’instant que des variants du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud, mais ceux du Brésil et du Nigéria pourraient déjà être présents. 

Ils sont détectés majoritairement par criblage, une méthode permettant d’analyser les mutations génétiques de l’ensemble des tests réalisés. Ainsi, les variants du coronavirus représentent maintenant 57,1% des cas déclarés positifs au Québec. 

Chaque nouvelle infection sera traitée comme un variant. Les membres d’une même bulle familiale seront forcés de rester à la maison si un cas éclate parmi eux. 

Les cas confirmés positifs à la COVID-19 affectent davantage les jeunes en cette troisième vague. Les moins de 20 ans y sont pour le quart des infections. Selon les experts en santé publique, ces derniers sont surtout contaminés par les variants.

Il est important de rappeler que les femmes sont aussi plus touchées que les hommes de manière générale avec 53,3% des infections. 

Dépistage et vaccination 

Selon la direction de la santé publique de la Montérégie, en date du 29 mars 2021, la clinique désignée de dépistage de Salaberry-de-Valleyfield avait réalisé 32 733 tests contre 13 141 pour celle de Vaudreuil-Dorion. Comme indiqué par courriel, « la capacité maximale de ces cliniques est atteinte tous les jours ». 

La région administrative a vacciné 189 034 personnes jusqu’à maintenant, ce qui représente environ 12% de la population. Sur l’ensemble de la province, c’est 16,4% qui ont reçu une première dose. 

Pâques

En cette fin de semaine de Pâques, plusieurs redoutent les rassemblements pour ce dimanche, notamment dans les lieux de culte, qui peuvent accueillir désormais 250 personnes, mais aussi à l’extérieur avec la météo qui pourrait s’avérer particulièrement agréable. 

La population est invitée à redoubler de vigilance et à appliquer les consignes sanitaires telles que le lavage de main et le port du masque à la lettre. « Ce n’est surtout pas le moment de relâcher », rappelle Mme Loslier.

Si l’on constate des symptômes, il faut impérativement aller se faire dépister et s’isoler en attente du résultat du test. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.