Publicité

1 avril 2021 - 05:00

Le bâtiment patrimonial a été dessiné par un architecte natif de la Ville

L’église Saint-Pie-X et son presbytère sont en vente

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’église Saint-Pie-X située dans le quartier Grande-Île à Salaberry-de-Valleyfield pourrait disparaître du paysage très bientôt. Unique en son genre, le bâtiment dont l’architecture est signée par un Campivallensien est maintenant disponible sur le marché immobilier.

Le presbytère du lieu de culte serait aussi sur le marché. Les raisons qui expliquent la vente de ces deux immeubles sont des coûts de chauffage et d’entretien importants.

Selon le protocole en place quant à la vente d’immeubles à vocation religieuse, l’église sera proposée aux entités gouvernementales, soit à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et aux paliers provinciaux et fédéraux. En cas de refus, l’immeuble sera offert à d’autres instances religieuses et à des organismes communautaires. Enfin, en ultime recours, l’église pourrait être venue à un promoteur privé.

Une signature unique d’un architecte d’ici

C’est Jean-Marie Lafleur, natif de Salaberry-de-Valleyfield, qui a conçu les plans de cette église qui date de 1960. Il a aussi été associé aux plans des églises de Saint-Stanislas-de-Kostka, Sainte-Agnès à Dundee et d’un sanctuaire marial à Rigaud.

Il a aussi participé à la conception de la Cathédrale de Sainte-Cécile et des églises de l’Immaculée-Conception-de-Bellerive (1936-1937), de Saint-Joseph-Artisan (1956) et de Saint-Pie-X (1958-1960). Les plans pour l’agrandissement de l’Hôtel de ville porte aussi sa signature.

Rappelons qu’il ne reste que trois églises toujours en fonction sur le territoire municipal soit: Saint-Timothée, Bellerive et la Basilique-Cathédrale Ste-Cécile

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.