Publicité

18 mars 2021 - 09:00

Organismes ayant un bail de location avec la Ville

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield offre le loyer à 13 organismes de son territoire

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield passe à l'action pour réduire le fardeau fiscal des organismes qui logent dans ses édifices. Comment? En adoptant une résolution municipale afin de procéder à un ajustement des loyers pour les années 2020 et 2021. 

Lors de la séance ordinaire du mois de mars, les membres du conseil municipal de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield ont adopté une résolution d’appui aux 13 organismes communautaires locataires dans des bâtiments municipaux.

Pour la période déterminée, les organismes n’auront à débourser aucuns frais liés aux installations. « Cette décision est prise de façon à soutenir le mieux possible les organismes accrédités qui louent des installations dans nos locaux, comme l’édifice Gaëtan-Rousse, Raphaël-Barrette ou Jacques-Viau – pour ne nommer que ceux-là. En raison des mesures sanitaires édictées par la santé publique, nous avons dû restreindre et parfois même interdire pendant plusieurs mois l’accès à ces bâtiments. Dans ce contexte, il nous paraît justifié d’offrir un répit à ces organismes, qui n’ont malheureusement pas pu poursuivre leurs activités durant la pandémie », a précisé le maire, monsieur Miguel Lemieux, en séance du conseil.

Cette aide financière représente une somme de 96 000 $, pour l’ensemble des baux de location des organismes concernés.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield s’adapte continuellement à la situation et évalue les répercussions économiques de façon à alléger l’impact pour les organismes mandataires ou accrédités, les commerçants, mais aussi pour l’ensemble des contribuables. « Nous souhaitons ardemment amoindrir les effets de la crise sanitaire dans notre milieu. En souhaitant que cette série d’allégements puisse permettre à tous de se tirer d’affaire le mieux possible », a conclu monsieur le maire.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.