Publicité

16 mars 2021 - 07:00

Ma cabane à la maison

Réinventer la cabane à sucre en temps de pandémie

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Qui dit arrivée imminente du printemps dit également cabane à sucre. Tradition bien ancrée dans plusieurs familles, le partage d’un repas gargantuesque de soupe aux pois, d’oreilles de crisse, d’omelette, de tarte au sucre et bien entendu de tire sur la neige se vivra fort différemment encore une fois cette année.

Pandémie oblige, les propriétaires des cabanes à sucre de la région ont dû se réinventer et revoir leur formule. Les boîtes contenant des repas typiques de cabane à sucre sont en vente pour deux ou quatre portions. Il suffit de les réchauffer à la maison avant de les déguster. 

Fait intéressant: l'initiative Ma cabane à la maison permet de commander son repas à la cabane de son choix et de le faire livrer à domicile. Sinon, des points de cueillettes sont aussi mises en place dans la région de Salaberry-de-Valleyfield, soit: 

- Métro Plus Valleyfield (Chemin Larocque); 

- Métro Daoust Valleyfield (Rue du Marché): 

D’ailleurs, question de donner un coup de main aux proriétaires de cabanes à sucre, Québec a annoncé l’octroie d’une aide financière de 50  000 dollars au projet de plateforme Web Ma cabane à la maison .

Cette initiative de l'Association des salles de réception et érablières du Québec (ASEQC) vise à offrir aux familles québécoises la possibilité de vivre, à la maison, les plaisirs du temps des sucres en commandant en ligne un repas traditionnel de cabane à sucre prêt-à-manger. Près de 70 cabanes à sucre de partout au Québec ont mis leurs efforts en commun, avec la participation de divers partenaires, afin de créer des boîtes gourmandes dans lesquelles nous retrouverons des plats à réchauffer ou prêts à cuisiner.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.